Calendrier, protocole sanitaire, vaccination, toute l'info sur la rentrée des classes dans le Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jules Boudier
Le masque reste obligatoire pour tous les élèves et agents des écoles.
Le masque reste obligatoire pour tous les élèves et agents des écoles. © André Abalo - France Télévisions

Cette année, les 111 000 élèves limousins du primaire et du secondaire ainsi que les 12 000 agents de l'académie de Limoges seront confrontés à un nouveau protocole sanitaire, avec notamment la vaccination proposée aux élèves.

C'est la rentrée ! Les jeunes Limousins retrouvent ce jeudi matin le chemin de l'école, sur fond de crise sanitaire. Cette année, ils sont 110 861, avec 56 110 élèves en primaire et 54 751 collégiens et lycéens. Au total, ce sont 600 élèves en moins par rapport à l'année dernière.

Rentrée scolaire 2021 - Académie de Limoges
Infogram

Les élèves seront accompagnés par 12 000 agents, dont 3 585 enseignants du primaire et 4758 du secondaire. Cette année, le nombre d'enseignants reste stable au sein de l'académie de Limoges, et la moyenne d'élèves par classe varie de 20,2  pour le primaire à 28,3 pour les lycées.

Protocole sanitaire et vaccination

Les élèves seront accueillis dans les 774 établissements de l'académie Limoges. Ceux-ci sont tenus au protocole sanitaire en vigueur au niveau national, en fonction de la situation épidémique des territoires. Les trois départements du Limousin sont actuellement en jaune sur la carte, les cours se feront donc à 100% en présentiel.

RENTREE DES CLASSES LIMOGES 2021

Les gestes barrière restent en vigueur, les enseignants devront s'assurer que les élèves se lavent bien les mains, et tout est fait pour éviter un trop grand brassage. "Ce sont des habitudes qui sont entrées dans les moeurs, explique Vincent Jalby, adjoint au maire de Limoges pour la politique éducative, même si on aimerait bien en supprimer quelques-unes comme le non-brassage, qui est un peu lourd pour les enfants".

Le masque reste obligatoire pour les élèves et le personnel. Malgré l'habitude, certains restent réticents : "ça m'embête, oui, soupire Erwan, élève de CM1 à l'école primaire de la Brégère, au début on était bien, mais après ça nous a complétement dérangé".

Si un élève est testé positif, la procédure varie en fonction du niveau de la classe. Pour les classes de primaire, les élèves sont renvoyés chez eux, et les cours se font en distanciel pendant sept jours. Au collège et au lycée, seuls les élèves non-vaccinés suivront les cours en distanciel.

Concernant la vaccination, la nouveauté de cette rentrée sera la campagne d'immunisation qui commencera dès aujourd'hui dans les collèges Léonard Limosin et Jean Monnet à Limoges, Cabanis à Brive et Pierre Caraminot à Egletons. Les plus de 16 ans pourront se faire vacciner dès le premier jour, n'ayant pas besoin de l'accord des parents. 

Ce matin, des opposants au vaccin et au pass-sanitaire se sont rassemblés devant le lycée Léonard Limosin pour protester contre cette campagne de vaccination.

Pour les 12-15 ans, des consultations avec les familles seront mises en place par les établissements pour organiser leurs vaccination.

Purificateurs d'air et détecteurs de CO2

L'aération des salles des classes se fera pour l'essentielle de façon naturelle avec l'ouverture des fenêtres, comme préconisé par le ministre de l'Education nationale Michel Blanquer. Cependant, la région Nouvelle-Aquitaine a annoncé pouvoir fournir 100 purificateurs d'air aux établissements qui en feront la demande. 

Des purificateurs qui viendront s'ajouter aux détecteurs de CO2 toujours en cours d'installation dans les écoles. Le département de la Haute-Vienne affiche pour objectif l'équipement de tous les collèges en détecteurs dès la rentrée.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.