Armée de l'air : l'école de formation des sous-officiers de Rochefort recrute

L'école de formation des sous-officiers de la base aérienne de Rochefort recrute des futurs mécaniciens mais aussi des aussi des candidats dans des spécialités moins connues.

L'Armée de l'Air recrute. A Rochefort, la base aérienne qui propose une dizaine de formations de techniciens de l'Armée de l'air, recherche des candidats.

© France Télévisions

Rochefort : une formation unique en France

L'école accueille cette année plus de 1300 élèves sous-officiers, deux fois plus qu'il y quatre ans, et ce chiffre devrait encore augmenter dès 2022.

Le centre de formation est unique en France, il propose de nouvelles spécialités pas toujours connues du grand public.

En ce moment, on a en particulier besoin de mécaniciens dans les techniques du numériques, dans le domaine de la cyber, et des systèmes d'information et de communication. Ces nouveaux domaines que sont les métiers du numériques.

Alain Boullet Général de Brigade Aérienne

 

Le Sergent Jilson vient de rejoindre l'école des sous-officiers de l'Armée de l'Air.
"J'ai décidé d'intégrer l'armée de l'air pour être proche des avions", assure le Sergent Jilson qui rêve d'intégrer un escadron de chasse en tant que mécanicien aéronautique, un métier méconnu qui ouvre de nombreuses portes.

"Le sergent va aller dans un métier mécanique environnement aéronautique, ce qui va lui permettre sur une base aérienne de travailler dans différents services de l'atelier automobile jusqu'à l'environnement avion donc il va mettre en œuvre un éventail de matériel très large", assure l'adjudant Chef Bertrand, instructeur en électro-technique.

36 métiers possibles pour les sous-officiers

"Depuis 2017, nous sommes en pleine montée en puissance des recrutements au sein de l'Armée de l'air et en particulier ici sur cette base pour l'école des sous-officiers.Il y a plusieurs façons de recruter. On va chercher des jeunes élèves dans l'Education nationale, on peut aussi les recruter dans des lycées militaires. On commence par quatre mois de formation militaire avant de les former dans les spécialités. Pour faire voler nos avions, nous avons environ 50 métiers dont 36 métiers pour les sous-officiers. A Rochefort, on forme à une dizaine de spécialités plutôt techniques dans le domaine de la maintenance aéronautique, tout ce qui tourne autour de la logistique, les métiers de communication sur le matériel radar ou informatique", assure Alain Boullet, Général de Brigade Aérienne.

 

Alain Boullet, Général de Brigade Aérienne de la base aérienne de Rochefort
Alain Boullet, Général de Brigade Aérienne de la base aérienne de Rochefort © France Télévisions


Reportage de Sophie Whal, Cédric Cottaz et Caroline Lecocq 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité