Charente-Maritime : “Les Insurgés” veulent donner une autre image de la collecte des déchets

Publié le Mis à jour le
Écrit par Barbara Gabel
L'association "Les Insurgés des déchets" veut montrer que le ramassage des déchets est ludique et amusant.
L'association "Les Insurgés des déchets" veut montrer que le ramassage des déchets est ludique et amusant. © Cédric Cottaz - France Télévisions

Depuis sa création en juillet 2021, l'association "Les Insurgés des déchets" œuvre pour la propreté dans tout le bassin de Marennes-Oléron (Charente-Maritime). L’association utilise massivement les réseaux sociaux pour cibler les jeunes et donner une autre image de la collecte des déchets.

Canettes, mégots de cigarette, emballages plastique, bouteilles... Et la pépite du jour : un vieux tapis. Ce mercredi matin, les “Insurgés des déchets”, armés de pinces et de gants, ont ratissé le sol dans une forêt de Nieulle-sur-Seudre (Charente-Maritime).

Objectif de l’association : donner une autre image à la collecte des déchets. “Le ramassage de déchets peut sembler pénible, mais en fait pas du tout !”, explique Delphine Basset, présidente des "Insurgés des déchets". “On veut montrer que c’est un super hobby, que l’on peut se marrer ensemble !”

L'association joue la carte de l'humour

La stratégie de l'association est claire : pas question d’utiliser un ton alarmiste sur ces incivilités. Et cela passe par des vidéos humoristiques publiées sur les réseaux sociaux. Parmi tous les déchets ramassés, c’est le vieux tapis qui a fini en story Instagram : les membres de l’association s’amusent à détourner l’objet pour filmer une petite parodie d’Aladdin. “Prince Ali oui c’est bien lui, Ali Ababoua !", reprennent-t-ils en chœur. Delphine Basset insiste : ”On n’a pas à se sentir ridicules, c’est aux pollueurs d’avoir honte de laisser tous ces déchets.” 

Les "Insurgés des déchets" ne parodient pas que des films, mais également des émissions de télévision. “Ce sera la nouvelle tendance pour cet été : baskets fleuries, terreuses et tout confort !”, entend-on sur cette vidéo.

 

C’est justement parce qu’on traite un sujet sérieux que l’on ne se prend pas au sérieux. Il faut prendre du recul et nous ça nous permet de dépressuriser face à autant d’incivilités.

Delphine Basset, présidente “Les Insurgés des déchets”

Cheffe d’entreprise, Delphine Basset a eu l’idée de fédérer des habitants du bassin de Marennes-Oléron en février 2021 : “Je suis tombée sur un fossé rempli de déchets, je me suis demandé comment réunir du monde pour m’aider à dépolluer ce lieu.” Tout de suite, elle lance son appel à l’aide sur les réseaux sociaux. “Au bout de quatre jours, 13 “fêlés” ont rejoint l’aventure”, raconte-t-elle. Le collectif "Les Insurgés des déchets est né.

Se reconnecter au vivant

Depuis, le collectif est devenu une association en juillet 2021. Présente sur Facebook, TikTok, Youtube et Instagram, l'association maîtrise parfaitement les codes des réseaux sociaux pour atteindre leur cible : les jeunes. Une recette qui marche, selon Marion Lescaut, membre active de l’association. “Malheureusement, on a plus de jeunes qui passent leur vie sur les réseaux sociaux que dans les forêts”, regrette-t-elle. “Donc c’est le seul moyen de les reconnecter au vivant et à l'essentiel".

En plus de sa forte présence sur les réseaux sociaux, l’association tient un site internet qui se veut lui aussi accrocheur avec un graphique choc. Lorsque l’on arrive sur la page d’accueil, un grand compte à rebours s'affiche pour annoncer les prochaines actions. A côté, un logo qui rappelle celui de l’ONG de défense des océans Sea Sheperd.

“On voulait un logo qui nous ressemble, avec un côté pirate et insurgé”, explique Raphaël Couillaud, vice-président de l’association et développeur web du site internet. “Il y aussi cet objet emblématique que sont les pinces de ramasseurs”.

Ce mercredi 3 novembre, la collecte à Nieulle-sur-Seudre, a réuni une soixantaine de participants et a permis de récolter cinq tonnes de déchets. La prochaine mission des Insurgés se tiendra le 8 décembre sur la commune de Marennes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.