Nouvel incident à la Centrale de Saint-Martin-de-Ré : un détenu a tenté de s'évader ce vendredi

Un détenu a tenté de s'évader ce vendredi à la Centrale de Saint-Martin-de-Ré mais il a été stoppé par les gardiens. Deux autres individus incarcérés s'étaient retranchés sur le toit du gymnase pendant près de 5 heures dans la soirée de jeudi.

 

Les équipes régionales de sécurité d'intervention sont arrivées vers 22 heures ce jeudi au centre pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré
Les équipes régionales de sécurité d'intervention sont arrivées vers 22 heures ce jeudi au centre pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré © FTV
Un détenu a tenté de s'avader ce vendredi à la Centrale de Saint-Martin sur l'île de Ré. L'individu a essayé d'escalader le grillage de la prison mais les surveillants sont rapidement intervenus. C'est le deuxième incident recensé en l'espace de 24 heures dans cet établissement pénitentiare d'une capacité d'accueil de 460 places.

Retranchés sur le toit du gymnase pendant 5 heures

Jeudi en fin d'après midi deux détenus s'étaient rentranchés sur le toit du gymnase situé dans la cour de promenade, ils avaient été délogés, cinq heures plus tard par une unité des Equipes Régionales d'Interventuion et de Sécurité. L'incident avait débuté à l’issue des promenades, lorsque les détenus ont traîné, refusant de remonter dans leurs cellules selon le SNPFO, le syndicat majoritaire de l'administration pénitentiaire.
© FTV
C'est en fin d'après-midi, que deux détenus ont refusé de réintégrer leur cellule à l'issue de la promenade prévue vers 19 heures.

L'incident avait débuté en début d'après-midi, ces détenus ont commencé par exhiber un téléphone portable, rentré par on ne sait quel moyen à l'intérieur de l'établissement, ils filmaient et prenaient des photos. A a fin de la promenade, ils ont réussi à monter sur le toit du gymnase qui se trouve en plein centre de la cour de promenade. La direction a demandé le soutien des ERIS,
-Emmanuel Giraud, délégué FO du centre pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré.

Un profil pénal compliqué 

Par cette action, les détenus, voulaient signifier à l'administration une demande de transfert dans un autre établissement. 
Un des détenus est connu pour "être meneur avec un profil pénal compliqué"selon le syndicat FO. Il s'agirait de deux Brésiliens âgés de moins de trente ans.
Les équipes de sécurité ont finalement réussi à maîtriser les deux détenus. Les prisonniers sont descendus du toit vers 23h30. Ils ont été placés en cellule disciplinaire.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société