Grandes marées : Saint-Georges-d'Oléron (17) installe des barrages anti-submersion

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

Une grande marée avec un coefficient de 118 est attendue vendredi prochain sur le littoral atlantique. Boyardville redoute les effets destructeurs de la conjonction d'une mer très haute avec du mauvais temps et s'y prépare.

Cette année 2015 est annoncée comme l'année des "grandes marées du siècle". Alors que les tempêtes à répétition de l'hiver dernier avaient durement endommagé le littoral, certaines communes de Charente-Maritime prennent les devants, comme Saint-Georges d'Oléron qui a demandé à ses services techniques d'installer des barrages anti-submersion.

Dans le même temps, la commune de Saint-Pierre d'Oléron, située juste en face de Saint-Georges, ne s'équipe pas de protections supplémentaires alors que les risques de submersion sont équivalents, d'où l'inquiétude de certains habitants.

En fait, il y a peu de différence entre une grande marée de coefficient 115 et une de 118 : les hauteurs d'eau atteignent globalement les 13 m dans le secteur de Saint-Malo et 14 m au Mont-Saint-Michel ou, plus généralement, les 5 à 6 mètres à La Rochelle. Dans tous les cas, le déplacement des masses d'eau reste énorme, les courants importants et les dangers bien réels.

Ce qui fait la différence, ce sont les conditions météorologiques au moment de la pleine mer. Si Météo France ne prévoit pas de difficultés particulières pour la journée de vendredi, les météorologues annoncent un coup de vent dès le samedi et pour le reste du week-end sur la Charente-Maritime. A Boyardville, les habitants croisent les doigts en espérant des conditions de temps pas trop dégradées.

Les débordements constatés l'hiver dernier sont encore dans toutes les têtes.

Le reportage à Boyardville d'Olivier Riou et Patrick Mesner :
durée de la vidéo: 01 min 04
Ile d'oléron : des barrages flottants contre les grandes marées à Boyardville