Île de Ré : plages et pistes cyclables fermées pour endiguer la circulation du coronavirus

Les pistes cyclables qui font la liaison entre les villages de l'île de Ré seront fermées / © J. Bouchon, France Télévisions
Les pistes cyclables qui font la liaison entre les villages de l'île de Ré seront fermées / © J. Bouchon, France Télévisions

Alors que l'île charentaise fait face à un afflux de résidents secondaires, pour beaucoup arrivés de Paris, de nouveaux arrêtés sont pris par les maires pour restreindre la circulation. Des pistes cyclables sont fermées. Et l'accès aux plages est désormais interdit dans tout le département. 

Par Tanguy Scoazec

Les liaisons cyclables entre les villages de l'Île de Ré sont ou seront fermées par arrêtés municipaux. Le président de la communauté de communes, Lionel Quillet, en a fait la demande à tous ses collègues maires de l'île.
"Il ne s'agit pas que les personnes qui sont censées rester confinées chez elles fassent le tour de l'île à vélo," justifie le maire de Loix. Toutes les voies cyclables ne seront pas fermées, seulement les axes qui permettent d'aller d'une commune à l'autre. L'idée est de couper la route à la circulation du virus.

Les plages interdites dans toute la Charente-Maritime

Depuis ce jeudi après-midi, les restrictions liées au confinement sont encore plus importantes : par arrêté préfectoral, l'accès aux plages - et aux plans d'eau intérieurs - est désormais interdit dans tout le département. Une interdiction stricte, "sauf motif professionnel justifié". Cela fait suite aux abus constatés depuis quelques jours, de la part de familles et amis qui n'ont pas hésité à se promener en groupe, malgré les restrictions édictées par le Gouvernement.

3.000 à 4.000 résidents de plus

En quelques heures entre la fin du week-end et la journée d'hier, la population de l'Île de Ré s'est vue grandir de 18.000 à quelque 21.000 ou 22.000 habitants.
"On est loin des 135.000 personnes qu'on peut accueillir pendant l'été, tempère Lionel Quillet. Il n'y aura pas de pénurie d'approvisionnement ni de difficulté à gérer cette population supplémentaire. Il y a seulement eu quelques débordements et comportements inadaptés au début. Mais tout est rentré dans l'ordre."

Les loisirs nautiques interdits

Sur les plages, les sports nautiques sont aussi interdits, la Préfecture maritime de l'Atlantique a rappelé ce mercredi que "tous les loisirs nautiques, qu'ils soient pratiqués en groupe ou isolé, encadrés ou non, sont interdits." Et prévenu: la Gendarmerie maritime procèdera à des contrôles.
Alors que vous soyez résident à l'année ou "baignassout", pas de surf non plus.
 
Reportage de Frédéric Cartaud, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret :

Sur le même sujet

Les + Lus