• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Aytré (17) : la fusion Alstom/Siemens rejetée par la Commission européenne

© Christof Stache, Sébastien Bozon / AFP
© Christof Stache, Sébastien Bozon / AFP

Le ministre des Finances l'avait confirmé ce matin dans les 4 Vérités sur France 2, la Commission européenne a rejeté le projet de fusion entre Alstom et Siemens. Une bonne nouvelle pour le syndicat FO à Aytré

Par Sophie Goux

Le projet de géant du rail européen qui devait naître de la fusion entre Alstom et l'Allemand Siemens a du plomb dans l'aile. La commission eurpéenne a rejeté ce projet d'accord puisque  la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vetsager a mis son veto.
Pour Bruno Le maire, ce rejet va favoriser les intêrets industriels de la Chine et c'est regrettable: 

 Je considère que c'est une erreur économique et que les critères qui ont été retenus par la Commission européenne n'étaient pas les bons.

Pour la Commission européenne, les remèdes proposés pour réduire l'impact sur la concurrence, dans les trains à grande vitesse en Europe,du projet, sont insuffisants. 
Réaction à l'usine Alstom d'Aytré, près de La Rochelle, en Charente-Maritime, de Fabrice Cotrel, délégué Force-Ouvrière du site. Pour le syndicat, cette fusion était en fait un rachat d'Alstom par Siermens et on pouvait craindre des suppressions d'emplois par centaines. 
Il répond aux questions d'Olivier Riou et de Joël Bouchon.
 

Réaction du délégué FO Alstom-Aytré au rejet de la fusion Alstom/Siemens
Olivier Riou et Joël Bouchon


 

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus