Charente-Maritime : témoignage de Madeleine déportée au camp de Ravensbrück

© FTV
© FTV

Madeleine Dumazel-Guetté, 95 ans a été déportée au camp de Ravensbrück pour fait de rebellion contre l'occupant. Elle témoigne de cette période difficile dans un livre intitulé "Je reviens de loin". 

 

Par Valérie Prétot

Catherine Bergeron-Patoux vient de publier "Je reviens de loin" un livre qui retrace la vie de sa voisine Madeleine Dumazel-Guetté, une femme originaire de Charente-Maritime qui a été déportée au camp de Ravensbrück pour fait de rebellion contre l'occupant.
Dans ce livre, Madeleine témoigne de sa vie de calvaire, marquée par plusieurs viol. C'est lorsqu'elle est aide-cuisinière chez les Allemands qui occupent le territoire en 1942 que sa vie bascule. Suite à une insulte adressée à un officier, Madeleine est arrêtée par la Gestapo. Elle choisit l'internement en camp plutôt que d'être fusillée et sera rapidement déportée en Allemagne.

Ils coupaient les oreilles des hommes et ils leur coupaient le bout de la langue, c'est abominable ce que j'ai pu voir,
- Madeleine Dumazel-Guetté

Le point d'ancrage est la campagne de Saint Jean d'Angély et plus précisément le village de Landes.

Écoutez le témoignage de Madeleine :

Sur le même sujet

Les + Lus