Un détour par le camping connecté de Sainte-Marie-de-Ré en Charente-Maritime

© FTV
© FTV

Tablettes, portable, grill électrique. Comment répondre à ces nouveaux besoins des vacanciers sans faire flamber la note d'électricité pour les campings ? La solution : le mobile-home connecté comme à Sainte-Marie-de-Ré (17). Un système de capteurs permet d'optimiser les consommations. 

Par Yleanna Robert

Plus de clé en vacances cette année au camping Les Grenettes à Sainte-Marie-de-Ré, en Charente-Maritime. Un bracelet suffit pour ouvrir la porte d'accéder à la piscine ou payer au bar. Une innovation très appréciée par les vacanciers : "Au quotidien, qu'est-ce-qui change ? C'est qu'on a tout avec nous, plus besoin de chercher", se réjouit Régis Gautier.

Impossible de laisser la lumière en partant. L'intérieur du mobile-home recèle de capteurs pour gérer de façon optimum les consommations d'eau et d'électricité.
 

Chaque hébergement du camping est connecté par un brin de fibre optique ce qui nous permet de faire remonter des informations essentielles sur la consommation énergétique. Cela nous permet de réduire nos consommations électriques quotidiennement ou encore de contrôler les fuites d'eau des hébergements, explique Jean-Marie Senghor, directeur général des exploitations au camping Les Grenettes.

 
Un détour par le camping connecté de Sainte-Marie-de-Ré en Charente-Maritime
Un reportage de Laurence Couvrand, Pierre Lahaye et Maud Coudrin avec les interviews de Régis Gautier, vacancier ; Jean-Marie Senghor, directeur général des exploitations, camping les Grenettes et Denis Lelièvre, responsable du développement commercial société Delta Dore.

Au delà des mobile-homes, le gérant de ce complexe hôtelier peut gérer l'ensemble de ses installations. Le chauffage de la piscine ou encore le four de cuisine sont programmés aux heures creuses pour les campeurs. Un système qui s'inspire des technologies utilisées dans l'industrie. L'objectif premier est de pourvoir aux nouveaux besoins en énergie des vacanciers.
 

Ce qui est important, c'est de respecter le même niveau de consommation qu'on pouvait avoir il y a quelques années avec une augmentation croissante des services apportés aux clients, précise Denis Lelièvre, responsable du développement commercial société Delta Dore.

Cette nouvelle gestion a même permis de supprimer les gazinières sans augmenter la facture d'électricité. Le camping va maintenant pouvoir rester ouvert l'hiver sans trop de surcoût. Les données collectées permettent aussi de responsabiliser les vacanciers.

La société bretonne a déjà équipé une dizaine de camping en Charente-Maritime. L'investissement devrait être amorti en trois ou quatre ans.
 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus