L' épicerie-bar de Nuaillé-d'Aunis, en Charente-Maritime, cherche un repreneur

L'Instang d'Anna, l'épicerie-bar de Nuaillé-d'Aunis en Charente-Maritime cherche un repreneur, la propriétaire ne peut plus s'occuper du magasin. Pour les habitants, c'est un commerce essentiel qu'il faut conserver.
L'épicerie de Nuiallé-d'Aunis cherche un repreneur
L'épicerie de Nuiallé-d'Aunis cherche un repreneur © Pierre Lahaye, France Télévisions
L'Instang d'Anna à Nuaillé-d'Aunis en Charente-Maritime, c'est un lieu assez unique. L'endroit fait épicerie, bar, atelier et à l'occasion salle de concert. Depuis trois ans, Annabelle Vallat qui a repris l'affaire a fait vivre le magasin qui est devenu indispensable pour les habitants. Mais Anna est aujourd'hui atteinte d'une grave maladie et ne peut plus tenir le commerce, elle cherche à le vendre."On est dans une période un peu tendue, et puis là, c'est un peu urgent dans la mesure où moi, physiquement, j'ai beaucoup de mal, donc je ne pourrai pas tenir longtemps."
Les habitants viennent à son secours en effectuant les tâches les plus physiques. Tous espèrent conserver le commerce, indispensable dans un petit village comme l'explique Laurence Parlange, une client et amie d'Annabelle.

Ça va être la mort du village, ça va être un village un peu dortoir, c'est dommage. Il y a un mouvement de population; les anciens viennent, discutent un petit peu, c'est essentiel.

Laurence Parlange, cliente et amie d'Anna


Le commerce est bien implanté, il propose des produits bio et locaux, on peut y trouver le petit fromage de chèvre du producteur du coin. Et financièrement, il marche plutôt bien.

Il y avait une vraie attente sur le village, donc j'ai eu un peu de monde dès le début, et chaque année, le chiffre d'affaire évolue dans le bon sens, je pense qu'il y a beaucoup à faire.

Annabelle Vallat, épicière

Annabelle Vallat espère vendre son commerce rapidement, avant la fin de l'année si possible, avant que son état physique lui interdise de continuer.

Reportage d'Éric Vallet et Pierre Lahaye
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ruralité société