La Rochelle : 400 agents territoriaux dans la rue

Publié le Mis à jour le

Environ 400 agents territoriaux de la mairie, de la communauté d'agglomération et du CCAS de La Rochelle sont en grève et dans la rue ce jeudi. Depuis huit mois maintenant, ils protestent contre le projet de réorganisation des services porté par Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle.

Depuis le début du conflit, à l'initiative des syndicats Sud et CGT, les agents territoriaux multiplient les actions (blocage du Grand Pavois, conseils municipaux envahis) et demandent en vain d'être reçus par Jean-François Fountaine pour entamer des discussions. 

Au-delà du projet de réorganisation du temps de travail visant à l'application des 35 heures, les agents terroritoriaux dénoncent les méthodes employées par la mairie, selon eux complètement fermée au dialogue social. Ils protestent également contre la mutualisation envisagée des services de la mairie, de la communauté d'agglomération et du Centre Communal d'Action Sociale. Ces mutualisations doivent être actées en juin lors de comités techniques dont les grévistes se disent aujourd'hui fermement décidés à empêcher la tenue.



Les locaux de la CDA envahis

Ce jeudi matin, les manifestants ont envahi les locaux de la communauté d'aggomération pour tenter de rencontrer, en vain, des élus. Ils se sont ensuite diriger vers l'Hôtel-de-ville pour un pique-nique revendicatif. Une délégation a été reçue dans l'après-midi par Marylise Fleuret-Pagnoux, 1ère adjointe de Jean-François Fountaine. Pour la mairie de La Rochelle, cette réforme s'inscrit- et devance- le projet de loi de réforme de la fonction publique.



Plus d'informations avec le reportage de Yann Salaün, Pierre Lahaye et Maud Coudrin :

Reportage de Yann Salaün, Pierre Lahaye et Maud Coudrin


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité