"On est toujours en vie" : La Rochelle se rassure face à Pau, et monte à la 5ᵉ place du Top 14

La Rochelle s'est finalement imposée face à Pau, lors de la 24ᵉ journée de Top 14, le samedi 18 mai 2024. Une semaine après sa lourde défaite face à l'UBB, cette victoire permet au Stade rochelais de se placer à la cinquième place du classement, deux semaines avant la fin du championnat.

Une victoire, dans la douleur, et obtenue à l'arracher, sur un score de 25 à 23 : un bilan en demi-teinte pour le Stade rochelais. À l'issue de la 24ᵉ journée de Top 14, les Rochelais pointent à la cinquième place du classement. Ils sont encore en bonne position pour tenter d'obtenir un premier Bouclier de Brennus. 

La Rochelle repart péniblement de l'avant

La semaine précédente, les Rochelais avaient subi leur match contre l'UBB, avec une lourde défaite lors d'un match qui s'était conclu sur un score de 34 à 14. Les Maritimes devaient donc absolument redresser la barre face à la Section Paloise, pour se donner un peu d'oxygène et assurer la qualification pour les phases finales. Mission accomplie avec cette cinquième place, à deux journées de la fin de la saison régulière.

La victoire et c'est tout, même si l'espace de quatre minutes, les hommes de Ronan O'Gara ont eu en poche le bonus offensif quasiment tombé du ciel, qu'ils n'ont pas su conserver devant des Béarnais qui n'ont percé leur défense que sur la fin. Trop tard. 

Rémi Talès, entraîneur des trois quarts du Stade Rochelais, assume cette petite victoire : "Il fallait gagner, c’est chose faite, il faut savoir se contenter de choses simples."

Il fallait gagner, c’est chose faite.

Rémi Talès

Entraîneur des trois-quarts du Stade Rochelais

Les Maritimes ne se sont pourtant pas rassurés, hormis au niveau de leur mêlée qui leur a valu un essai de pénalité. Leur défense a également retrouvé ses standards et a permis d'annihiler les tentatives de Pau. Le reste a été très brouillon, comme souvent ces derniers temps.

Un premier essai pour Jack Nowell

Pourtant, les intentions étaient là dès l'entame, avec beaucoup d'envie, mettant à la faute Jack Maddocks, sanctionné d'un carton jaune et envoyant Jack Nowell à l'essai pour la première fois de la saison, à la 7ᵉ minute. Une action dont s'est félicité Rémi Talès en fin de match : "Il n'aurait sans doute pas fait ça en début de saison."

Puis tout s'est déréglé après vingt minutes de jeu. Sur le terrain, la précision moindre et la précipitation des Maritimes ont ouvert des portes aux Béarnais. Ceux-ci n'ont pas exploité ce potentiel et ont manqué deux pénalités, qui coûtent cher au décompte final. À la mi-temps, les Maritimes mènent 11 à 3. Pour Romain Ruffenach, talonneur pour la Section Paloise, ses coéquipiers ont été "vaillants en première mi-temps, on a joué au total 20 minutes à 14 contre 15. On ne s’est pas échappé."

La perte du bonus offensif

La défense rochelaise a donné du fil à retordre à la Section Paloise, malgré deux pénalités converties par le Béarnais Joe Simmonds. Grâce à leur mêlée et un essai de pénalité accordé par M. Gasnier (18-6, 58), les Rochelais ont repris un peu d'air au score avant de perdre de nouveau le contrôle du ballon, pendant de longues minutes aux mains des Palois. 

Puis tout s'est emballé dans les dix dernières minutes. Le Palois Eliott Roudil, en voulant sauver un ballon partant en touche, l'a remis maladroitement dans son en-but et l'opportuniste Jules Favre en a profité pour aplatir (25-6). 

Ce coup du sort n'a pas rebuté les Palois. À la 76ᵉ minute, Siate Tokolahi marque un essai qui prive les Rochelais de leur bonus offensif. Une action suivie à la 81ᵉ minute d'un essai de pénalité, qui permet aux Palois de repartir avec le bonus défensif. Sébastien Piqueronies, manager de Pau, estime que ce score de "11-3 à la mi-temps, c'est positif, d'autant plus qu'on prend deux cartons jaunes. C'est ce qui nous permet de jouer cette deuxième mi-temps avec plus de punch. C'était un match face à un cadre européen donc c'était difficile. Je suis fier de mes gars qui ramènent un point de Deflandre."

Pour Jules Favre, ailier de La Rochelle, ce bonus offensif perdu "met un petit grain de sable dans la victoire. Pau est venu avec des intentions. On a eu du mal à sortir de notre camp. Il y a des collisions qu'on a dominées, et d'autres qu'on a subies. On s'est peut-être un peu trop serré sur des rucks et il nous manquait des joueurs derrière. On était un peu en dessous là-dessus."

En fin de match, le coach Rémi Talès a déclaré : "On a manqué un peu de patience, on s’est précipité. C’est plein de petits repères, on a une semaine pour travailler et essayer de gommer ça." Et de conclure : "Il faut retenir l'essentiel ce soir, les quatre points, on est en vie, on est toujours en vie, et il faut qu’on soit là dans quinze jours."

La prochaine rencontre pour les Maritimes, ce sera à Toulouse, le dimanche 2 juin 2024.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité