• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Reconvertie en lieu culturel, la minoterie de Mortagne-sur-Gironde a encore du grain à moudre

© ftv
© ftv

Mortagne sur Gironde fût le centre névralgique du commerce de farine expédiée par Gabarre vers les grandes villes, grâce au succès de sa minoterie, aujourd'hui reconvertie en un lieu de vie.

Par François Gibert

Sur le port de Mortagne sur Gironde, c'est une nouvelle ère qui commence.
L'histoire de la minoterie aura duré 5 siècles.
Les bâtiments ont été achetés il y a deux ans par Ann-Sofie Stragier qui arrive de Belgique. Elle a restauré cette immense bâtisse en consacrant l’ensemble du rez-de-chaussée à l’Atelier Brocante de la Minoterie : un lieu de vie soudé par une communauté de destins :

Ce sont des gens qui réfléchissent de la même façon. qui comprennent importance d'un objet, qui savent le mettre en valeur, qui savent lui donner une nouvelle vie. C'est ça le batiment. On a esssayé de le mettre en valeur et lui donner une nouvelle vie.


Adapter l'endroit sans perdre son âme : un vrai défi. Il a fallu enlever les machines, et l'ouvrir sur l'extérieur.
Les projets, d'ailleurs, foisonnent : co-working, co-living, ateliers, auberge de jeunesse.

Loin de la foule et de la folie touristique, la minoterie continue d'écrire son histoire, toujours à contre-courant.


Visite guidée avec Ingrid Galou et José Souza
 
Renaissance d'une minoterie à Mortagne-sur-Gironde
Reportage d'Ingrid Galou et José Sousa - Intervenants : Ann-Sofie Stagier, Propriétaire de La Minoterie / Benjamin Riou, Co-gérant de la cantine de La Minoterie / Marie La plagne, Présidente de l'association Atelier-brocante de la Minoterie

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus