Cet article date de plus de 3 ans

La Rochelle : les 78 salariés de BeauBreuil, filiale de Stenico, licenciés

Les 78 salariés de BeauBreuil à Puilboreau près de La Rochelle ont reçu leur lettre de licenciement cet été. Un coup dur pour ces chômeuses convoquées cette semaine à Pôle emploi.
Leur combat aura duré plusieurs mois, en vain. Les salariés d'ex-Sténico à Puilboreau et Breuil-Magné ont finalement été licenciés en plein coeur de l'été.
Un licenciement économique après liquidation judiciaire de BeauBreuil, une entreprise de télévente de matériel de bureautique.

La plupart des salariés sont des télévendeuses, elles ont reçu leur lettre de licenciement cet été.

Une confirmation car le 16 juin dernier, elles avaient déjà été convoqués pour un entretien préalable.

Licenciés en plein été

Cette semaine, c'est le coeur gros qu'elles se rendent à Pôle emloi à Lagord. Un drame pour ces femmes qui ont pour la plupart entre 15 et 20 ans d'ancienneté dans la société.

Au printemps, le personnel avait manifesté plusieurs fois pour s'opposer au plan de reprise d'une entreprise concurrente.

Quelques semaines plus tard, une demande de liquidation judiciaire avait été demandée par la nouvelle direction.

Dernier rebondissement en juin dernier, les télévendeuses avaient alors mené une nouvelle action pour dénoncer le fait qu'elles n'étaient plus payées depuis le premier mai.

Regardez ce reportage 
Intervenantes : Sophie Coutant, reprèsentante du personnel Beau Breuil, Charlotte Simonnet, ex-salariée BeauBreuil site de Beaulieu, Angélique, ex-salariée Beau Breuil site de Breuil-Magné.


durée de la vidéo: 01 min 54
Les salariés de BeauBreuil licenciés


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie