• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle au diapason d'Octobre Rose alors que les femmes boudent le dépistage du cancer du sein

© Joël Bouchon, francetv
© Joël Bouchon, francetv

La Rochelle s'est parée de rose à l'occasion d'Octobre Rose. Une 25e campagne de sensibilisation alors que la participation des femmes au dépistage du cancer du sein est en baisse.

Par Valérie Prétot avec l'AFP

Poétique et surprenant ! 

Plus de 400 parapluies roses sont suspendus sur la place du marché. 
A La Rochelle, la campagne de sensibilisation pour le cancer du sein ne passe pas inaperçue. 

Ce lundi, les tours se sont parées de rose pour cette 25e campagne d'information d'octobre rose.
Les tours de La Rochelle vêtues de rose / © Tanguy Scoazec
Les tours de La Rochelle vêtues de rose / © Tanguy Scoazec

A La Rochelle, cette campagne originale est lancée par La Ligue contre le cancer de Charente-Maritime et l’Association des commerçants du centre-ville.
Des parapluies sont vendus chez certains commerçants, les fonds seront versés à la Ligue contre le cancer.

Une marche en rose sera organisée dimanche 7 octobre, à 10 heures, au départ de la plage de la Concurrence, par plusieurs clubs féminins rochelais.

La Ligue contre le cancer tiendra par ailleurs un stand d’information au marché central mercredi 10 octobre, de 9 à 12 heures, et à La Passerelle à Mireuil jeudi 25 octobre, de 9 h 30 à 12 heures.

 

La participation au dépistage est en baisse


Cette 25e campagne vient d'être lancée alors que le dépistage organisé souffre d'une désaffection croissante.

25 ans après le premier "Octobre Rose", la participation des femmes au dépistage organisé baisse depuis quelques années, tombant même en dessous de 50% en 2017.

La participation avait pourtant progressé dans un premier temps.

•30% en 2000 
•45% en 2004 
•53% dans les années 2010-2012 

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez la femme: 59.000 nouveau cas par an et près de 12.000 décès en France.
Le taux de survie est de 99% à 5 ans lorsqu'il est détecté à un stade précoce contre 26% lorsqu'il est détecté à un stade avancé.

    
 
 
 
 

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus