La Rochelle : un conducteur de métro tente de se faire passer pour un conducteur de train, histoire de voyager gratis

Un Parisien de 55 ans a pris place dans la cabine de conduite d’un TGV, en gare de La Rochelle. Il espérait se faire ramener à la capitale en prétextant être un "collègue" conducteur. Vérification faite, conducteur, il l’est, mais de métro !
La gare de La Rochelle (archives)
La gare de La Rochelle (archives) © France 3 Poitou-Charentes
Des agents SNCF puis des policiers de la Rochelle ont été confrontés ce mardi 7 août à ce que l’on appelle une tentative d’usurpation de titre. La police rochelaise s’en fait l’écho sur sa page Facebook ce mercredi.

Des agents de la SNCF ont interpellé un homme, installé dans la cabine d’un TGV, à quai en gare de La Rochelle. Il n’avait rien à y faire mais prétend être conducteur. La police est appelée puisqu’une plainte pour usurpation d’identité est déposée, pour usurpation de titre.

Entendu, l’homme, un Parisien de 55 ans, s’avère bien être conducteur. Seulement ce n'est pas des trains qu'il conduit mais des rames de métro ! Et il sait quoi répondre aux policiers, qui le racontent dans leur publication : "Ses explications sont claires : il n’a pas confondu une rame de R.E.R. avec un TGV mais il espérait bénéficier d’un siège gratuit pour regagner Paris en faisant croire à l’agent de conduite qu’il était ‘collègue’."L’histoire se termine par un rappel à la loi, et peut-être par l’achat d’un billet de train en bonne et due forme, ou d'une place dans une voiture BlaBlaCar, ou d'un siège dans un bus. En tout cas, ce n’est pas dans la cabine d'un conducteur de TGV que ce monsieur rentrera à Paris.

Ce récit des policiers rochelais a éveillé en nous le souvenir d’un bout de réplique de film aujourd’hui culte, les Bronzés font du ski : "On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher..."



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs sncf économie transports police société sécurité