• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle : croisade contre les termites qui grignotent les cimetières

Dans le cimetière de La Rossignolette, plusieurs arbres ont été détruits par les termites. / © francetv,
Dans le cimetière de La Rossignolette, plusieurs arbres ont été détruits par les termites. / © francetv,

La mairie de La Rochelle lance un plan de lutte contre les termites qui ont envahi les cimetières de La Rochelle. Des pièges viennent d'être posés dans deux cimétières où plusieurs arbres ont déjà été détruits par ces insectes.

Par Valérie Prétot

Les termites se sont installés dans le grand Sud-Ouest et plus particulièrement en Charente- Maritime.

Ces insectes ne s'attaquent pas qu'aux habitations : à La Rochelle, ils envahissent aussi les cimetières. La municipalité a déjà investi 53 000 euros pour éliminer les termites. Depuis septembre deux cimetières font l'objet de traitements prodigués par des entreprises.
Les termites ressemblent à des fourmis translucides. / © franctv,
Les termites ressemblent à des fourmis translucides. / © franctv,

Dans le cimetière de La Rossignolette, 300 pièges sont disséminés car ici les termites s'attaquent aux arbres centenaires. Les insectes ont déjà provoqué la mort de plusieurs arbres.

La méthode de destruction n'est pas chimique : les pièges contiennent des appâts, inhibiteurs de mue. Cette technique permet de stopper la croissance des termites.

Les termites viennent se nourrir de ce support, ça les empêche de muer et comme ils reviennent dans la colonie, ils empoisonnent aussi les plus jeunes. On peut ainsi éliminer la totalité de la colonie. 
Jean-Luc Guellerin, directeur de l'entreprise Lorillou

300 pièges ont été disséminés dans le cimetière de La Rossignolette / © francetv,
300 pièges ont été disséminés dans le cimetière de La Rossignolette / © francetv,

► Regardez ce reportage de Christina Chiron, Joël Bouchon et Nadine Pagnoux
Plan de lutte contre les termites dans les cimetières de La Rochelle
Intervenants : Jean Luc Guellerin, directeur entreprise Lorillou/ Nathalie Bergeret, Institut technologique FCBA.




Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus