La Rochelle : départ de l'Angoumois du Musée Maritime pour d'importants travaux

L'Angoumois a pris la mer direction le Port Atlantique La Rochelle à La Pallice pour une révision et d'importants travaux de restauration. Pour rappel, le navire avait été entièrement dévasté par un incendie le 12 juillet 2012.

L'Angoumois revient au Musée Maritime après plusieurs semaines de restauration.
L'Angoumois revient au Musée Maritime après plusieurs semaines de restauration. © Yann Salaun - France Télévisions
Aidé des lamaneurs du port de commerce, l'Angoumois a quitté le Bassin des Chalutiers du Musée Maritime, hier matin. Le dernier pêche arrière Rochelais, classé monument historique depuis 1993 a pris la mer direction le Port Atlantique La Rochelle à La Pallice pour s'offrir une seconde jeunesse. Pendant cinq semaines, le navire va subir d’importants travaux de remise en état de la coque et des ponts. Une restauration devenue nécessaire à sa sauvegarde.

Le navire va renaître de ses cendres

Voir l'Angoumois prendre la mer est un véritable miracle après l'incendie qui l'avait dévasté le 12 juillet 2012. Ce jour-là, il a fallu plusieurs heures avant de pouvoir maîtriser les flammes qui ravageaient le bateau. Le feu s'était emparé du navire suite à un dysfonctionnement électrique. Après ce drame, l’association pour la sauvegarde de l’Angoumois aidée par la ville de La Rochelle avait restauré la passerelle dans son intégralité.
Aujourd’hui, d’autres travaux de restauration sont nécessaires comme l’explique Alain Petit, responsable technique du Musée Maritime.

Depuis l’incendie, il n’a pas été asséché et aujourd’hui le plus important c’est de mesurer l’épaisseur de taule et de remplacer en priorité ce qui a vieilli même si l'on ne pourra pas tout faire je pense. Il faut avant tout sécuriser le bateau.
- Alain Petit

120 000 € de travaux

Pour restaurer ce patrimoine maritime, l’Etat et les collectivités locales vont débloquer 120 000 €. C'est le prix à payer pour ce souvenir de l'âge d'or de la pêche dans le port de La Rochelle selon Nathalie Fiquet, directrice du Musée Maritime.Les travaux de restauration à bord de l'Angoumois vont prendre cinq semaines. Un peu plus d'un mois pour faire revivre le passé maritime de La Rochelle qui a été l'un des plus importants pot de pêche de France.


Le reportage de Yann Salaün, Stéphane Hamon et Nadine Pagnoux-Tourret :
La Rochelle : l'Angoumois en carénage
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter