• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle : les moineaux victimes de l'urbanisation et des pesticides

Les moineaux disparaissent de nos villes par manque de nourriture. / © Collection Watier/Maxppp
Les moineaux disparaissent de nos villes par manque de nourriture. / © Collection Watier/Maxppp

A La Rochelle comme dans toutes les villes, on voit de moins en moins de moineaux. Leur population est en fort déclin, notamment à cause du manque de nourriture. Une des espèces présentes dans la région, le moineau friquet, est même en voie d'extinction.

Par Christine Hinckel


La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) a lancé depuis deux ans une étude pour répertorier et mieux protéger les moineaux. Il faut savoir qu'à Paris, trois quarts des moineaux ont disparu en 13 ans. Ils sont victimes de l'utilisation des pesticides, du bétonnage et du goudronnage de nos villes.


Un constat alarmant


"Le moineau a besoin d'insectes pour nourrir ses jeunes. C'est une ressource très importante pour lui que l'on retrouve de moins en moins à cause de l'utilisation de produits chimiques et à cause de l'environnement de plus en plus stérilisé que nous avons avec le bitume, le goudron, etc..." explique Alexis Chabrouillaud.


Le jeune homme est observateur de la Ligue de Protection des Oiseaux et parcourt les rues de La Rochelle pour répertorier les populations de moineaux.

Et le constat est alarmant, l'une des trois espèces présentes en Poitou-Charentes est aujourd'hui en danger d'extinction. Le moineau friquet était encore présent, il y a cinq ans, dans la région mais aujourd'hui, il a disparu. Cet oiseau qui nichait dans les cavités des arbres a perdu à la fois la possibilité de trouver un abri et de se nourrir.

Pour les sauver, il faudrait changer à la fois les habitudes de construction et d'entretien de nos jardins pour que les oiseaux trouvent de quoi nicher et se nourrir.


"L'idéal c'est de conserver les cavités existantes sur les maisons et ensuite limiter l'utilisation des produits chimiques dans les jardins ainsi que de conserver dans les jardins une flore à végétation diversifiée avec plusieurs espèces d'insectes pour nourrir les oiseaux." explique Elisa Daviaud, chargée d'études naturalistes.


Plus d'informations avec le reportage de Christina Chiron, Laurence Couvrand et Maud Coudrin :
La Rochelle : comment faire face à la disparition des moineaux
A La Rochelle, la LPO tire la sonnette d'alarme. Les populations de moineaux sont en fort déclin depuis plusieurs années. Reportage de Christina Chiron, Laurence Couvrand et Maud Coudrin Intervenants : Alexis Chabrouillaud, Apprenti chargé d'études naturalistes et Elisa Daviaud, Chargée d'études naturalistes

Chacun peut contribuer à l'observation des moineaux et des autres oiseaux sur le site de LPO : https://www.faune-charente-maritime.org/ .
 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus