La Rochelle : le port du masque est obligatoire dans toute la ville

A partir de ce lundi 19 octobre, l'obligation du port du masque est étendue à toute la ville alors qu'elle ne concernait jusqu'alors que le Vieux Port et  l'hypercentre. Au tout début des vacances de la Toussaint, la mesure est plutôt bien accueillie par les Rochelais et les touristes.
Depuis ce lundi 19 octobre, le port du masque est obligatoire dans toute la ville de La Rochelle.
Depuis ce lundi 19 octobre, le port du masque est obligatoire dans toute la ville de La Rochelle. © Sébastien Poirier/ France Télévisions
La décision prise conjointement par la mairie de La Rochelle et la préfecture de Charente-Maritime est effective depuis ce lundi 19 octobre à 0h. Il est désormais obligatoire de porter le masque dans toute la ville, quelque soit le lieu. Une mesure similaire est déjà appliquée depuis le mois d'août sur l'île de Ré où le masque est obligatoire sur le territoire de toutes les communes de l'île. Avec le début des vacances de la Toussaint et l'arrivée des touristes, cette mesure est en règle générale bien accueillie par la population, convaincue de la nécessité de se protéger.
"Il faut prendre soin de tout le monde, nous sommes solidaires", "C'est plutôt une bonne chose, les vacances arrivent et on sait qu'on va être plus nombreux que d'habitude" nous confient des promeneurs rencontrés au fil des rues.

"Eviter le couvre-feu à tout prix"

Pour Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, cette mesure de prévention s'imposait face à l'augmentation du taux d'incidence du coronavirus, tout particulièrement à La Rochelle. La ville est nettement plus touchée par la pandémie de Covid-19 que le reste du département, c'est ce que montrent les chiffres évoqués dans un communiqué rédigés par la préfecture de la Charente-Maritime et la Ville de La Rochelle.

Si la situation sanitaire en Charente-Maritime reste à un niveau contrôlé avec un taux d’incidence de 41 pour 100.000, la situation dans l’agglomération de La Rochelle est plus préoccupante avec un taux d’incidence qui atteint 71 pour 100.000. 

Communiqué rédigé par la préfecture de la Charente-Maritime et la Ville de La Rochelle

Jean-François Fountaine espère ainsi pouvoir éviter des mesures encore plus contraignantes pour tous et déjà en application dans plusieurs métropoles françaises.

Ce que nous voulons éviter à tout prix, c'est d'atteindre des seuils plus élevés qui pourraient déclencher des mesures plus dures voire plus tard un couvre-feu ce que nous voulons éviter à tout prix.

Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle

En élargissant le périmètre concerné par l'obligation de port du masque, les autorités espèrent pouvoir freiner la propagation du virus.
La préfecture et la mairie indiquent par ailleurs que les contrôles de police vont être renforcés "dans tous les points de rassemblement, en particulier dans les bars et restaurants" où l'absence de port du masque sera sanctionnée.

Pour la pratique de la course à pied ou les déplacements à vélo, le port du masque n'est pas obligatoire mais il est conseillé, indique ce lundi la mairie de La Rochelle.

VOIR notre reportage réalisé ce dimanche 18 octobre 2020 à La Rochelle (Eric Vallet - Sébastien Poirier).


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société