Simulation d'attentat à La Rochelle : l'exercice est annulé à cause des orages [MAJ 18h30]

Publié le Mis à jour le
Écrit par V. Prétot / EG

Un exercice de sécurité grandeur nature devait se dérouler dans le secteur du port ce lundi soir à La Rochelle.  Il ne pourra pas avoir lieu en raison de l'alerte météo aux orages. 

Mise à jour 18h30 

L'exercice est annulé annonce à l'instant la préfecture de Charente-maritime en raison de la vigilance orange aux orages en vigueur depuis ce matin en Charente-Maritime et prolongée pour ce soir. 

-------------------------

Mise à jour 18h15 



La préfecture de Charente-Maritime vient d'apporter quelques précisions sur le déroulement de cet exercice.
  • Il s'agira d'un exercice simulant un attentat avec de nombreuses vicitimes. 
  • Il se déroulera à l'espace Encan à partir de 21h
  • 300 personnes - dont une centaine de policiers- seront mobilisés.
Une incertitude de taille : si la vigilance orange aux orages est maintenue en Charente-Maritime ce soir, l'exercice pourrait être remis en cause. 

----------------------------------



Des véhicules avec gyrophares vont circuler dans le centre ville de La Rochelle ce lundi à partir de 21h45 et tout un quartier sera interdit à la circulation.



Il s'agit tout simplement d'un exercice de sécurité organisé par les services de l'Etat en lien avec la ville de La Rochelle.



Le scénario est pour l'instant confidentiel mais l'objectif est de tester la prise en charge de nombreuses victimes comme cela pourrait être fait en cas d'attentat. 



Des panneaux lumineux indiqueront les déviations à suivre. Des parkings seront également fermés pendant la durée de l'opération.



Durant la durée de l'exercice, la préfecture de Charente-Maritime communiquera sur ses comptes facebook et twitter ainsi que sur son site internet.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité