Tempête Domingos : les deux Charentes encore en vigilance orange aux crues et 6 100 foyers toujours privés d'électricité

Après Ciaran, la tempête Domingos a balayé le Poitou-Charentes dans la nuit de samedi 5 à dimanche 6 novembre. Plus de 48 heures après, la situation s'améliore dans la Vienne, mais les départements de Charente, de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres restent en vigilance orange aux crues. Dans la matinée, 6 100 foyers sont toujours privés d'électricité.

Près de trois jours après le passage de la tempète Domingos en France, le Poitou-Charentes sort progressivement des intempéries, mais de nombreux dégâts sont encore pris en charge par les pompiers et les services départementaux.

La vigilance orange aux crues est maintenue dans les deux Charentes, autour la Boutonne et la Charente.

Depuis dimanche soir, les pompiers ont été fortement mobilisés dans les quatre départements de Poitou-Charentes.

En Charente-Maritime, les pompoers ont enregistré plus de 3 400 appels qui ont occasionné 720 opérations, principalement liées à des arbres et câbles sur la voie publique, des toitures endommagées, et quelques pompages de locaux inondés. Presque tous les centres du département ont été engagés, 680 sapeurs-pompiers ont été mobilisés.

En Charente, plus de 1 000 personnes ont composé le 18 en 36 heures, occasionnant 423 interventions, notamment pour des inondations et des arbres et câbles électriques tombés sur la chaussée. Le Conseil départemental a traité une centaine d'interventions pour dégager les routes.

Dans les Deux-Sèvres, les pompiers sont intervenus lundi 6 novembre sur l'inondation de deux bâtiments d'une entreprise de La Crèche. Dans l'un d'eux, l'eau atteignait 80 centimètres. Ils ont également procédé au bâchage de la toiture d'une maison à Alloinay.

Dans la Vienne, enfin, le service départemental d'incendie et de secours recense une douzaine d'interventions cette nuit et tôt ce matin, principalement dues à quelques inondations et des arbres et câbles tombés sur la route.

Encore 6 100 foyers privés d'électricité

Ce matin à 8 heures, Enedis estimait avoir rétabli le courant pour 92,5 % des clients qui en étaient privés depuis dimanche. En Charente-Maritime, département le plus touché, 5 500 foyers n'ont toujours pas d'électricité. En Charente, ils sont 600. Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, la situation est revenue à la normale depuis lundi.

Sur le terrain, 250 agents restent mobilisés, dont une cinquantaine venus d'autres départements en renfort. À l'heure actuelle, ils rencontrent quelques difficultés pour intervenir dans certains terrains alors que les sols sont gorgés d'eau et peu praticables pour les engins d'Enedis. Le gestionnaire de réseau indique rester très vigilant vis-à-vis du risque de crues.

De nombreuses routes fermées en Charente-Maritime

En Charente-Maritime, le conseil départemental alerte sur de nombreuses routes fermées à la circulation, en raison des inondations ou d'arbres et objets tombés sur la chaussée.

Routes départementales fermées suite aux inondations :

D109 entre Angliers et l'échangeur de la RN11 

D117e1 à Saint-Sulpice d'Arnoult 

D272E1 à La Barde 

D234e5 PR1 à Bougneau 

D233 PR9 à Rouffiac (route du bac) 

D24 entre Chérac et Dompierre-sur-Charente 

D119 entre Le Mung et Crazannes

D127 entre Taillebourg et Port-d'Envaux

D218 E1 entre Courcelles et Poursay-Garnaud 

D215 à Puy-du-Lac, entre Cresson et Bel Ebat

D212e4 entre Bernay-Saint-Martin et Courant (entre les lieux dit Sauvaget et la Verdonnière) 

D210e2 entre Vergné et Blouc

D220e2 à Saint-Pierre-de-l'Isle, entre la Chiffaudière et la Vaillette

D220E2 à Saint-Pardoult

D220 entre Saint-Pardoult et Les Églises-d'Argenteuil 

D213E2 à Chantemerle sur la Soie 

D222e2 entre La Cressonniere et Aulnay

D220e6 entre les Deslandes et Saint-Pierre-de-Juillers  

Routes départementales fermées suite au passage de la tempête Domingos :

D730 à Cozes, la route est refermée ponctuellement pour une intervention d'Enedis aujourd'hui.

D149 à Rouffignac, entre l'agglomération et la RD 154. Un arbre bicentenaire de deux mètres de diamètre et un câble électrique sont sur la chaussée.

D135 entre Brives et la RD24. Le débitage des arbres a été effectué mais la route reste barrée en raison d'un câble électrique au sol.

D146 à Saint-Ciers-du-Taillon au niveau des Petits Millets. Un câble électrique est au sol.

D129 à Chermignac. La route est en cours de dégagement, les agents d'Enedis sont à l'œuvre.

D234 entre Berneuil, La Jard et Colombiers