Tourisme durable : des vacances “zéro déchet”, c'est possible à La Rochelle !

À La Rochelle, Lucille Blay s'est lancée dans le gîte écologique, où éponges jetables et sacs plastiques sont proscrits. / © Guillaume Soudat / France Télévisions
À La Rochelle, Lucille Blay s'est lancée dans le gîte écologique, où éponges jetables et sacs plastiques sont proscrits. / © Guillaume Soudat / France Télévisions

Éviter de trop polluer, même en vacances, est un comportement qui émerge en France. À l'occasion de l'université d'été du tourisme durable à La Rochelle les 3 et 4 octobre, nous avons rencontré des hôteliers et restaurateurs qui pratiquent déjà le "zéro déchet", où le tout-jetable est proscrit.
 

Par Valentin Pasquier, avec Alexandra Lay

Êtes-vous soucieux de l'environnement lorsque vous partez en vacances ? Vous faites attention à votre consommation d'eau, d'électricité ou encore de déchets, même pendant vos congés ? C'est ce qu'on appelle le tourisme durable, une pratique dont l'université d'été se tient à La Rochelle les 3 et 4 octobre.

Si le mode de transport utilisé - en l'occurence l'avion - est souvent décrié, sachez qu'il est possible de réduire son empreinte carbone en passant un séjour dans un hôtel de tourisme durable. Lucille Blay, qui s'est lancé dans la gestion de gîtes écologiques à la Rochelle, veut montrer que la démarche n'a rien à vois avec la contrainte ou le sacrifice.
 

Un gîte zéro déchet

Avec son mari, elle a tout quitté en 2018 pour se lancer dans la construction de gites écologiques. Ils ont consacré 100 000 euros pour rénover en matériaux naturels une petite échoppe rochelaise. "C'est de la palette non traitée, glisse-t-elle en pointant le coin cusine. Le plan de travail a été récupéré, ainsi que l'électroménager, les plaques de cuisson. Ce qu'on propose aux gens, c'est d'avoir une expérience zéro déchet."

Pour tendre vers cet objectif, les vacanciers utilisent pendant leur séjour des éponges lavables, un déodorant et un dentifrice fait maison par l'hôte, mais aussi des sacs en tissus pour faire leurs courses. "On a des habitudes très fortes au quotidien, ce sont les plus dures à délaisser. Ici, on a l'occasion de le tester en vacances et, lorsqu'on rentre, on peut se demander pourquoi ne pas le faire chez soi."
 

Des petits gestes verts

Quelques mètres plus loin se trouve le Bathyscaphe. Dans ce bar, adieu le plastique : les pailles et mélangeurs sont uniquement en inox. Et les petits gestes écologiques ne s'arrêtent pas là. "Les gâteaux que l'on joint aux cafés ne sont pas sur-emballés. On ne fournit plus de dosette de sucre, on donne plutôt le sucrier. On trie nos déchets aussi," énumère Pauline Gilbert, co-gérante du bar rochelais.

Prêter attention à l'environnement peut parfois peser dans la balance pour un choix de vacances, et établissements touristiques de la région l'ont compris. Il ne manque plus qu'à vous laisser séduire !

Sur le même sujet

Les + Lus