VIDÉO. "Jardinons la rue" : la ville de La Rochelle végétalise ses trottoirs

durée de la vidéo : 00h02mn16s
Depuis quelques années, la ville de La Rochelle, comme d'autres, laisse la nature reprendre un peu sa place sur les trottoirs et dans les rues. Une re végétalisation qui semble avoir l'aval des habitants. Reportage de Christelle Nicolas Sébastien Poirier et Maëlys Gimenez. ©France télévisions

Pendant longtemps, on a pulvérisé des herbicides sur les trottoirs des villes, parce qu'un trottoir propre était un trottoir sans herbe. Désormais, on fait machine arrière, comme La Rochelle qui végétalise ses trottoirs.

On a longtemps considéré dans les villes qu'un trottoir propre était un trottoir sans aucune herbe folle. Alors pulvérisation après pulvérisation, les "mauvaises" herbes ont disparu. Depuis quelques années, c'est l'inverse qui se produit. De nombreuses communes végétalisent volontairement les trottoirs. C'est le cas de La Rochelle. La ville a lancé l'opération "jardinons la rue" il y a deux ans. Des graines ont été distribuées aux habitants et les rues ont radicalement changé d'aspect. "Ça apporte un peu de vivacité dans la grisaille" constate une passante. "C'est bien que la nature reprenne ses droits.(...) Est-ce que la nature est sale ?", interroge un autre.

Les habitants qui ont reçu les graines ont parfois été un peu décontenancés au début. "Je pensais que pour que ça pousse, il fallait un minimum de terre entre le mur et le trottoir, mais finalement, ça a bien poussé tout seul" raconte un habitant dont la rue est fleurie.

Mais cette année, la ville de La Rochelle va plus loin, elle teste des fleurs de prairie au pied des arbres. Il y a moins de couleur, il y a surtout du vert "il y a quelques années, les gens pensaient qu'une ville propre, c'était une ville sans herbe, sans vert. Maintenant, on a compris que le vert fait partie de la vie et qu'une ville minérale n'est pas viable.", justifie Chantal Vetter, adjointe au maire de La Rochelle en charge de la végétalisation et de la biodiversité.

L'association Graines de Troc aide les villes à se reverdir

Reverdir les villes, c'est un des objectifs de l'association Graines de Troc. Elle accompagne notamment les municipalités dans leurs actions de revégétalisation. La Ville de Lagord, près de La Rochelle, a fait appel à l'association. "On est au service de la biodiversité et des communes qui travaillent avec nous. On accompagne sur des végétalisations que ce soit les trottoirs ou les ronds-points et en plus avec des variétés locales.", explique Sébastien Wittevert, le directeur et fondateur de Graines de Troc.

Avec une poignée de graines, on peut faire fleurir des roses trémières, des bleuets, des cosmos ou des bourraches. Le but aussi à moyen terme, c'est d'apporter de la verdure et des îlots de fraicheur pour aider les villes et leurs habitants à supporter les chaleurs estivales qui s'annoncent de plus en plus intenses.