VIDÉO. Le pont du Brault, qui relie la Charente-Maritime à la Vendée, est fermé à la circulation

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Le pot de Brault qui sépare la Vendée de la Charente-Maritime est interdit à la circulation. Le vérin qui l'actionnait s'est brisé. Les travaux devraient durer encore trois semaines. reportage de Léa Wolber, Marc Millet et Nadine Pagnoux-Tourret. ©France télévisions

Le pont du Brault qui enjambe la Sèvre Niortaise est coupé à la circulation. Les travaux devraient prendre encore trois semaines. Le passage entre la Charente-Maritime et la Vendée est perturbé.

C'est le vérin qui permet de lever et descendre le pont qui s'est subitement cassé le 18 mai dernier. Depuis, le pont du Brault, qui relie la Charente-Maritime à la Vendée, est fermé à la circulation. Les spécialistes ne savent pas encore pour quelle raison cette panne a pu survenir. "Pour l'instant, nous n'avons pas d'explication autre qu'une fatigue qui a pu s'accélérer "estime Frédéric Caron, le directeur des infrastructures de Charente-Maritime. Et de poursuivre "c'est un ouvrage qui date de 1977 et qui était prévu pour 3 000 véhicules par jour. Aujourd'hui, on a jusqu'à 12 000 véhicules par jour, dont plus de 1 000 poids lourds, donc ça peut expliquer une fatigue supplémentaire.", conclut-il.

Des déviations par Marans ou par Niort

En attendant les analyses qui seront faites, la circulation sur la route est interrompue et les automobilistes doivent faire des détours. "Ce sera par Marans, ou, pour ceux qui arrivent de Nantes, par Niort" explique Gérard Pons le vice-président du conseil départemental de Charente-Maritime.

Le trafic des bateaux est également à l'arrêt, les compagnies maritimes ont stoppé leurs activités. Le pont qui est en position verticale offre une prise au vent et pourrait céder avec des rafales à simplement 30 km/h.

Cet incident affecte aussi le commerce à Marans, comme l'explique Jean-Marc Bodin, le maire de la commune. "Il y a un gros déficit de circulation, et les commerces, comme par exemple le Super U qui affiche 30 % de baisse de fréquentation. Le magasin a dû annuler des contrats d'été qui étaient prévus."

Les travaux vont coûter 40 millions d'euros, partagés par les départements de Vendée et de Charente-Maritime. Ils devraient durer encore trois semaines.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité