• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Loto du patrimoine : 317 000 euros pour l'amphithéâtre gallo-romain de Saintes en Charente-Maritime

L'amphithéâtre de Saintes nécessite des travaux de restauration et de consolidation. / © David Davies/ Maxppp
L'amphithéâtre de Saintes nécessite des travaux de restauration et de consolidation. / © David Davies/ Maxppp

A l'occasion des Journées du patrimoine, un chèque de 317 000 euros a été remis au maire de Saintes par le Loto du patrimoine pour la restauration de l'amphithéâtre gallo-romain de la ville.

Par Christine Hinckel

En 2019, l'amphithéâtre gallo-romain de Saintes était le seul site de Nouvelle-Aquitaine figurant dans la liste des 18 sites emblématiques français à restaurer comme ce fut le cas avec la Maison de Pierre Loti à Rochefort en 2018.
L'amphithéâtre a été achevé vers 40 après Jésus-Christ. Il est l'un des plus anciens, des plus grands et des mieux conservés de la Gaule aquitaine, l'Aquitania dont Saintes a été un temps la capitale. La ville conserve encore aujourd'hui de nombreux vestiges de cette époque à l'image de cet amphithéâtre qui pouvait accueillir jusqu'à 15 000 spectateurs. Il a été classé au titre des Monuments Historiques en 1840 et aujourd'hui 50 000 personnes viennent chaque année le visiter.


Un état jugé "alarmant"

Mais le monument antique nécessite des travaux de restauration et de consolidation au point que la mission du patrimoine avait qualifié son état d'alarmant après un diagnostic établi en 2017 et 2018. Un programme de sauvegarde a été établi pour réaliser ces travaux devenus nécessaires.
Une première phase vise à consolider, restaurer et assainir les vestiges. Elle prévoit la restauration des portes, des arcs, des voûtes et des travées, l'assainissement du monument et la restauration des égouts antiques. La deuxième phase consistera à aménager les gradins et valoriser le paysage.


Des gradins pour des spectacles à ciel ouvert

Cette dernière étape du projet porté par la municipalité suscite la polémique à Saintes où une association, Médiactions, s'oppose à l'installation de ces gradins.

En mars dernier, l'association a envoyé un courrier à Stéphane Bern et à la Fondation du patrimoine "pour l'alerter de la dangerosité du projet de la municipalité" et pour lui demander de "ne pas soutenir le projet de gradins mais seulement celui de la restauration".
La mairie dirigée par Jean-Philippe Machon veut mener à bien le projet de restauration de l'amphithéâtre pour pouvoir y organiser à l'avenir des grands spectacles ou concerts comme cela a déjà été le cas par le passé. Pour l'association Médiactions, l'aménagement de cette "grande salle de spectacle à ciel ouvert" va fragiliser les pierres notamment en raison de l'installation de sonorisations puissantes. Le maire, lui, affirme que l'animation du site est un atout majeur et qu'il faut pouvoir donner une seconde vie au monument. 

Le chèque de 317 000 euros remis par la Fondation du patrimoine au titre du loto 2019 vient abonder le financement de travaux qui seront les premiers à être réalisés dans l'amphithéâtre depuis plus de quarante ans.

Deux autres monuments de Poitou-Charentes font partie de la liste des sites aidés par le Loto du patrimoine 2019. Il s'agit de l'Abbaye de Châtres à St-Brice en charente et de la Maison de la Gaieté à Chérac en Charente-Maritime.

Sur le même sujet

Extrait E2R La mort - L’adieu spirituel

Les + Lus