Le projet d'aménagement de l'amphithéatre gallo-romain de Saintes suscite la polémique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Prétot
© Marc Millet, francetv

Ce pourrait être un différend digne des combats de gladiateurs. A Saintes, le projet d'aménagement de l'amphithéatre gallo-romain suscite une levée de boucliers de la part d'une association hostile à la création de gradins.

Il accueillait des spectacles sanglants et violents très prisés de la plèbe gallo-romaine : l'amphithéatre de Saintes serait le plus grand et le plus ancien édifice de spectacle antique de l'ouest de la Gaule.

Mais aujourd'hui, l'aménagement de ce site antique crée la polémique dans l'ancienne capitale de la Gaule aquitaine.

Le maire de Saintes a un projet ambitieux pour l'amphithéatre, il souhaite le rénover et pourquoi pas organiser des spectacles. L'aménagement portent sur la création de gradins.

En septembre dernier, une association voit le jour à Saintes. Médiaction lance rapidement une pétition pour s'opposer au projet d'installation de gradins.

Regardez ce reportage de Nathalie Combès, Marc Millet et Maud Coudrin.

Intervenants : Isabelle Oberson, directrice du patrimoine et de la culture, mairie de Saintes, Didier Catineau, association Médiactions, Cécile Trébuchet, présidente de l'association Médiactions et Jean-Philippe Machon, maire de Saintes.

L'amphithéatre de Saintes suscite la polémique


Un amphithéatre exceptionnel
L'amphithéâtre gallo-romain de Saintes est exceptionnel à plus d'un titre. Achevé vers les années 40 après JC, il a été le premier construit en Gaule Romaine, Saintes était alors la capitale de la Gaule Aquitaine.
Il est aussi l'un des mieux conservé de notre pays.
Les Arènes, qui pouvaient accueillir près de 15 000 personnes, ont été classées dès 1840 au premier registre des monuments historiques français.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.