Appel à témoins pour retrouver Marine Crouzillac, disparue à Arvert : "elle est en détresse psychologique" craint sa famille

Marine Crouzillac est portée disparue depuis le mercredi 4 octobre, après avoir quitté le domicile de ses parents vers 19 heures. La gendarmerie lance un appel à témoins.

Elle s'appelle Marine Crouzillac et elle n'a plus donné de signe de vie depuis le mercredi 4 octobre. Ce soir-là, la jeune femme de 31 ans a quitté le domicile de ses parents dans la commune d'Arvert (Charente-Maritime).

Partie sans portable, ni argent, elle n’est pas revenue. "Elle nous a dit qu'elle partait se promener une heure ou deux avec son livre, confie Laëtitia, sa soeur jumelle, elle ressentait parfois le besoin de s'isoler quand ça n'allait pas trop." Psychologiquement fragile après une dépression, la jeune femme habitait chez ses parents depuis un mois et demi.

La gendarmerie de Charente-Maritime a lancé un appel à témoins pour tenter de la retrouver. La jeune femme de 31 ans mesure 1,80 m. Elle a des cheveux blonds et courts. Lorsqu'elle est partie se promener, elle portait un haut gris, un bermuda en jean et une paire de baskets en tissu blanc moucheté de noir.

Plusieurs témoignages 

Très inquiets, les proches de la disparue se mobilisent pour la retrouver. Ils ont affiché dans le secteur des affichettes et relayé l'appel à témoins sur les réseaux sociaux. 

Source d'espoir, des personnes ont affirmé avoir aperçu la jeune femme "plusieurs fois" dans les environs ces derniers jours. "Jeudi dernier, un jeune homme de 15 ans nous a assuré l'avoir vue à quelques mètres de lui, à 17h30 à Arvert" relate Laëtitia.

Avec ses parents, elle reporte chaque témoignage de la présence de sa soeur sur une carte du secteur. Tous espèrent que la jeune femme se cache dans l'une des nombreuses maisons fermées de la presqu'ile d'Arvert. 

"On pense qu'elle n'est pas en bon état, qu'elle est en détresse psychologique, qu'elle n'est pas consciente de ce qui se passe et qu'elle est totalement désorientée, craint sa soeur jumelle, elle a besoin absolument qu'on la récupère et qu'on prenne soin d'elle."

La gendarmerie qui a fait appel à un hélicoptère et à une brigade cynophile spécialisée, assure de son côté "continuer à rechercher activement" la trentenaire. 

Un numéro est à disposition pour toute personne l'apercevant ou ayant des informations : 05.46.63.11.43.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité