Disparu de la forêt de la Coubre : nouvelle battue citoyenne, la police examine les vidéos

Serge Guérin, 61 ans, reste introuvable malgré les recherches menées par les forces de l’ordre et sa famille. Il aurait disparu samedi 17 avril, et a été localisé pour la dernière fois dans la forêt de la Coubre (Charente-Maritime). Les policiers exploitent maintenant des pistes vidéo.

Autour du beau-fils du disparu, une centaine de personnes ont participé ce mercredi matin à une nouvelle battue pour retrouver Serge Guérin.
Autour du beau-fils du disparu, une centaine de personnes ont participé ce mercredi matin à une nouvelle battue pour retrouver Serge Guérin. © Romain Burot, France Télévisions

Ils sont plus d'un centaine encore ce mercredi matin à râtisser le secteur autour de la forêt de la Coubre pour tenter de retrouver Serge Guérin, 61 ans. C'est la troisième batue. "On veut le retrouver vivant" a confié son beau-fils Florian Touchard, qui participe aux recherches, "ça fait déjà quatre nuits, ma mère est très inquiète".

Depuis samedi, la famille du sexagénaire est sans nouvelles. Parti de Saint-Palais-sur-Mer (Charente-Maritime), son lieu de résidence, pour faire sa traditionnelle balade quotidienne en VTT, il n’est malheureusement jamais revenu. C’est sa femme qui a donné l’alerte, le jour-même, ne le voyant pas rentrer pour le repas du midi.

« On a immédiatement compris que son absence était inhabituelle », explique le commissaire Martinez de Royan, en charge du dossier. Depuis les forces de l’ordre ont ouvert une enquête pour « disparition inquiétante ».

Le téléphone portable du sexagénaire s’est rapidement éteint après le signalement, et a borné pour la dernière fois dans la forêt de la Coubre. Les premières recherches en hélicoptère faites ce dimanche n’ont pas permis aux enquêteurs d’avancer. Tout comme la battue peu après.

Des battues, mais pas d'indice

Ce lundi après-midi, près de 150 personnes ont déjà participé durant 4 heures à une battue de huit kilomètres sur cinq dans la forêt de la Coubre. « Nous étions 70 policiers, gendarmes, et aviateurs de l’école de Rochefort » souligne le commissaire. A eux, ce sont joints 80 civils. « Malheureusement les recherches ont été vaines, […] mais je remercie l’ensemble de la population qui a répondu massivement présente pour épauler les forces de l’ordre » tient à rajouter le commissaire Martinez.

Aucune trace de serge Guérin, ni de son vélo n'ont été retrouvés. En matière de disparition, le temps est précieux, et les jours comptés. La police veut maintenant orienter l’enquête dans une autre direction, en recourant à des méthodes plus classiques.

Aucune piste écartée

La femme de Serge Guérin a été de nouveau entendue par les enquêteurs ce lundi pour préciser les éléments de sa première déclaration. Et les forces de l’ordre concentrent leurs efforts sur les signalements faits par d’éventuels témoins, après la publication de l’avis de recherche sur Facebook.

« Nous allons nous rendre aux endroits où il aurait été aperçu, et récolter si possible des images issues de caméras de surveillance se trouvant dans les alentours » détaille le commissaire. Un travail fastidieux, qui mobilise la section de sûreté urbaine. « En fonction des éléments trouvés, nous pouvons éventuellement faire une nouvelle battue. Mais pour l’instant, il est un peu tôt pour se prononcer ».

Si la police penchait en premier lieu pour un malaise cardiaque pour expliquer la disparition de Serge Guérin, aujourd’hui, elle n’écarte aucune piste et ni hypothèse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers