Les monsters trucks créent la polémique à la Palmyre

Avec la saison estivale, les forains posent désormais leurs valises, notamment aux Mathes la Palmyre où les spectacles de Monster trucks devraient débuter dans les prochains jours. Problème : ces installations cristallisent les tensions.
Les spectacles des monsters trucks font polémiques
Les spectacles des monsters trucks font polémiques © Cédric Cottaz - FTV
Trois mètres de hauteur, des roues gigantesques, pour des acrobaties spectaculaires. Les monster truck font leur retour à la Palmyre après plusieurs années d'absence. Mais leur présence sur une zone humide à deux pas d'un terrain classé natura 2000, inquiète les naturalistes. 

Le problème c'est uniquement les ruissellements, qui peuvent atterrir dans le marais et rejoindre la nappe et puis il y a le problème de la biodiversité très présente sur ce site-là.
- Claude Charles, Président de l'association du marais doux de Tremblade.

Alexis Choisnet est forain, et passionné de monster truck depuis son plus jeune âge. Problème, depuis quelques années, il peine à présenter des spectacles, faute d'autorisation des municipalités. En 2018, ce forain n'a fait aucun spectacle en France, il est inquiet pour l'avenir de son activité.

Actuellement, je ne sais pas quelle est la politique, je crois qu'on est en train de chasser tous les itinérants forains, tous les spectacles, de chaque commune donc il n'y a plus qu'une seule solution c'est que je travaille dans des terrains privés.
- Alexis Choisnet, forain

Ces gros engins devraient être en spectacle à la Palmyre
Ces gros engins devraient être en spectacle à la Palmyre © Cédric Cottaz - FTV

La ville de son côté assure n'avoir reçu aucune demande d'installation à la Palmyre. Et pour l'instant, aucun terrain n'est disponible pour les spectacles itinérants. 

Pour l'heure, la décision est entre les mains de la préfecture qui doit se prononcer dans les prochains jours. 
Les spectacles de monster truck, quant à eux, devraient débuter dès vendredi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société nature écologie environnement