Royan : d'anciens ingénieurs d'Airbus préparent le vol inaugural d'un avion unique hybride-électrique

A Médis, près de Royan, une équipe d'anciens ingénieurs d'Airbus met la touche finale à un avion à propulsion hybride-électrique. L'appareil équipé de 5 moteurs peut accueillir 10 passagers et prépare son vol inaugural en septembre prochain.
L'avion Cassio est un appareil à propulsion hybride-électrique.
L'avion Cassio est un appareil à propulsion hybride-électrique. © Voltaero
Dans un hangar de Médis, près de Royan, en Charente-Maritime, une petite révolution dans le monde de l'aérien se prépare. Une équipe de quinze personnes termine la mise au point d'un avion nouvelle génération, équipé d'un système de propulsion hybride-électrique. Son nom : Cassio.
 

On veut démontrer que l'on est capable de décoller en mode électrique, de passer en palier en mode hybride-thermique et de revenir se poser en mode électrique.

Didier Esteyne, co-gérant VoltAéro

Un avion plus écologique

A l'intérieur, tout le monde s'active en vue du vol inaugural de l'appareil, prévu en septembre 2020.

"A l'avant de l'appareil, vous voyez le bloc des trois batteries qui alimentent les trois moteurs électriques arrière", décrit Didier Esteyne, co-gérant de la société VoltAéro. "Sur la voilure, vous voyez les hélices et les moteurs électriques Safran eux-mêmes alimentés par un bloc batterie situé dans la voilure. A l'arrière, le bloc hybride avec un moteur thermique accouplé à ces trois moteurs électriques."
L'équipe de 15 salariés termine la mise au point de l'avion nouvelle génération Cassio.
L'équipe de 15 salariés termine la mise au point de l'avion nouvelle génération Cassio. © Laurent Pelletier / FTV

A l'origine de ce projet, se trouvent trois anciens salariés d'Airbus. Dès 2017, ils se lancent dans la construction d'un avion plus écologique.

"On veut démontrer que l'on est capable de décoller en mode électrique, de passer en palier en mode hybride-thermique et de revenir se poser en mode électrique", explique Didier Esteyne.

Reportage de Frédéric Cartaud et Laurent Pelletier. Montage de Philippe Ritaine.
Les inventeurs en sont convaincus : ce petit avion silencieux et économe aura de multiples utilisations, pour les privés et les compagnies régionales, par exemple. Dans un premier temps, son autonomie en vol sera de 3 heures et devrait voler à une vitesse de croisière de 260 km/h.

La région Nouvelle Aquitaine et quelques fonds privés participent au financement de ce projet estimé à 70 millions d'euros. Le Cassio sera ensuite fabriqué en série dans la région. 
Le Cassio, en vol, est un avion à propulsion hybride-électrique.
Le Cassio, en vol, est un avion à propulsion hybride-électrique. © VoltAéro
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie écologie environnement airbus entreprises