• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

VIH. Ce n’est pas parce que c’est l’été qu’il ne faut pas se protéger !

Il ne faut que 30 minutes pour recevoir le résultat d'un test avec le kit VIH de l'association AIDES. / © Laurence Couvrand - France Télévisions
Il ne faut que 30 minutes pour recevoir le résultat d'un test avec le kit VIH de l'association AIDES. / © Laurence Couvrand - France Télévisions

Sur la plage de la Lède, sur la commune de La Palmyre l'association AIDES sensibilise les vacanciers aux risques d'un oubli. Ce lieu n'a pas été choisi au hasard…

Par LG avec V. Gouban

Particulièrement en été, tous les ans, le sable chaud voit naître ses histoires d'amour le temps des vacances. Mais ces relations qui feront parties de ses souvenirs d'été devraient être saines et protégées. Dans les faits pourtant, les français sont parfois imprudents. Selon une récente enquête, un français sur deux affirme avoir déjà fait l'impasse sur le préservatif avec un amour de vacances, et cela malgré les risques.

Installée sur la plage de la Lède le temps d'une semaine, l'association AIDES sensibilise les vacanciers aux risques d'un oubli. Ce lieu n'a pas été choisi au hasard par l’association locale. C’est aussi un lieu de rencontre entre hommes, mais pas que.

Se faire dépister

Le cheval de bataille de l'association est le dépistage. Tout est prévu sur place afin d’inciter les estivants à faire le test. Cela se fait à l'abri des regards. Il suffit d’une petite piqure pour récupérer une goutte de sang. Trente minutes suffisent pour avoir les résultats.

Malgré ces initiatives, le dépistage reste trop faible en France. La Cour des Comptes a récemment dénoncé la gestion de l'épidémie par le ministère de la santé.

Chaque année, 6.000 nouveaux cas sont toujours diagnostiqués.
© Laurence Couvrand - France Télévisions
© Laurence Couvrand - France Télévisions

 
Ecoutez ce qu'en pensent les vacanciers de la plage de la Lède

 

Sur le même sujet

Sonia Desquiens, maman de Robin

Les + Lus