Inondations : pour se rendre à Courcoury en Charente-Maritime, il faut une barque ou un tracteur

 La petite commune de Courcoury en Charente-Maritime est encore difficilement accessible. Il faut prendre un tracteur pour passer sur les routes inondées.

Courcoury en Charente-Maritime est encore isolé
Courcoury en Charente-Maritime est encore isolé © Fred Cartaud, France Télévisions

Bien installés dans la remorque du tracteur, protégés sous un parapluie de la pluie qui tombe sans discontinuer, les habitants de Courcoury parcourent les rues du village.

Le tracteur fait la navette pour les habitants de Courcoury
Le tracteur fait la navette pour les habitants de Courcoury © Frédéric Cartaud, France Télévisions

C'est toujours un peu la même situation, dans cette petite commune de Charente-Maritime. À chaque fois que la Charente sort vraiment de son lit, le village est isolé, entouré d'eau. Et la vie des 700 habitants devient très vite plus compliquée. Mais les habitants sont fatalistes et ils s'adaptent.

On a déjà connu ça avec le camion amphibie, alors là, c'est pas une première.

Une habitante de Courcoury

En 1994 en effet, l'armée était venue à la rescousse avec ses véhicules amphibies pour transporter les habitants.

Cette fois, c'est un tracteur qui assure une navette, pour ceux qui veulent rentrer chez eux ou venir visiter des parents.

Je fais passer les médicaments pour mes parents, et de la nourriture pour les animaux.

Une habitante de Courcoury

 

Une organisation mise en place par la mairie grâce à son plan de sauvegarde. C'est un plan de sécurisation des habitants et du village en cas de sécheresse, d'inondation, ou d'événements qui rendent la circulation difficile ou qui pourraient présenter un danger pour les habitants. Le maire dispose d'une réserve citoyenne qu'il peut appeler en cas de crise. Une solidarité organisée et bien rodée finalement dans le village.

Le tracteur pour transporter les habitants
Le tracteur pour transporter les habitants © Frédéric Cartaud, France Télévisions

Le facteur lui aussi s'adapte, Eric Colomine fait sa tournée dans une voiture de la mairie : "On n'a pas le choix, on essaye de distribuer comme on peut."

Même chose pour l'infirmière, Catherine Wascowiski assure les soins à domicile dans le village et les environs. Elle fait sa tournée en tracteur ou dans le 4/4 des pompiers de Gémozac venus en renfort : "Je n'ai pas ma mallette, j'ai laissé chez mes patients le matériel qu'il me faut."

Le maire quant à lui espère que la situation va s'arranger et surtout de pouvoir rendre les accès à la commune pour faciliter la vie de ses adminstrés après ces quatre jours, coupés du monde.

Courcoury coupée du monde
Courcoury coupée du monde © Frédéric Cartaud France Télévisions

Reportage de Frédéric Cartaud et Cédric Cottaz 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo climat environnement