OVNI. "Certains cas restent inexpliqués aujourd’hui" : dans son livre, 56 témoignages de personnes qui en ont vu

durée de la vidéo : 00h02mn02s
{} ©France télévisions

C'est un nouveau livre consacré aux témoignages d'apparitions d'Ovni dans le sud-ouest de la France, intitulé "Les ciels incertains", aux éditions Le Festin. Si le ton du livre de l'auteur saintongeais Jean-Charles Chapuzet est amusé, il n'est jamais moqueur.

Croyez-vous aux extraterrestres  ? Sommes-nous seuls dans l'univers ? Ce sont des questions qui se posent à la lecture du livre de Jean-Charles Chapuzet. Les ciels incertains est un recueil de 56 témoignages. Ces personnes racontent avoir vu ou cru voir des Objets volants non identifiés (Ovni) dans le Sud-Ouest de la France entre les années 50 et aujourd’hui.

Il y a une fascination pour une existence extraterrestre. L’immensité qui nous entoure, tout cet espace y contribue.

Jean-Charles Chapuzet

Auteur du livre Les ciels incertains

Le premier cas relaté se passe le 19 décembre 1957, à la base aérienne de Cognac. "Nous sommes l'après-midi. Le militaire d’astreinte surveille le radar et constate un objet volant non identifié, qui passe à 2 880 km/h. Le problème, c’est qu’à cette époque, le record est à 1 000 km/h de moins. Il y a donc un souci. Cela pourrait être une météorite, mais l’objet repasse 30 secondes plus tard à la même vitesse. C’est un cas qui reste encore inexpliqué aujourd’hui", raconte Jean-Charles Chapuzet.

"La magie est dans les témoignages"

Deux décennies plus tard, un groupe d’études et d'informations des phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan) est fondé en 1977. "Il a été justement créé pour éviter de céder à la psychose. Mais en 1957, il faut rappeler le contexte : les Russes ont réussi à mettre un satellite en orbite, Spoutnik 1, alors que les Américains ont vu leur satellite exploser en plein vol. Nous sommes dans une certaine conquête de l’espace. À chaque fois, les récits d’ovnis sont à restituer dans une époque, une géographie, une histoire."

C’est à partir des documents mis en ligne par le Geipan que Jean-Charles Chapuzet a rédigé chacune des 56 affaires, avec le regard amusé, mais jamais moqueur. "J’ai trouvé que la magie n’était pas dans l’ovni, mais dans les témoignages. Chaque récit fait remonter à la surface une géographie, une histoire, un territoire, des croyances. Des époques aussi, puisqu’il faut bien prendre en compte le contexte, de la guerre froide aux lendemains d'Halloween. Aujourd’hui, ce sont des drones qui sont confondus avec une présence dite extraterrestre par exemple", explique l'auteur.

C'est plutôt la quête de poésie qu’il y a dans tous ces témoignages qui m’attirent.

Jean-Charles Chapuzet

Auteur du livre Les ciels incertains

Pour écrire ce genre de livre, Jean-Charles Chapuzet avait un fil rouge : le témoignage doit rester authentique. "L’idée, c’était de ne pas trahir les témoignages. Je n’ai pas inventé. Si j’avais romancé toutes ces histoires, ça n’aurait pas tenu debout. J'aurais trahi la pureté des recueils. J'ai essayé de les aborder en historien de l’improbable, ou du merveilleux."

Trente-quatre des cas relatés dans le livre ont eu lieu dans les ciels incertains de Nouvelle-Aquitaine, la région de France la plus visitée par les OVNIS. Encore un autre mystère non élucidé.