Saintes : une fouille archéologique révèle des vestiges de constructions antiques

Les archéologues ont notamment découvert une cave, des vestiges de constructions, un puits et des objets de l'époque romaine.

Les archéologues ont remonté du puits des objets bien conservés.
Les archéologues ont remonté du puits des objets bien conservés. © J.H Baigl/Inrap
Des archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont livré leurs premières conclusions concernant la fouille qui se déroule actuellement rue Ambroise Daubonneau à Saintes.

Sur ce chantier, réalisé en amont de la construction d'une maison individuelle, les professionnels ont mis au jour des vestiges de constructions sur poteaux de bois et palissades qui dateraient d'une période située entre 20 av. et 50 ap. J.-C. 

La découverte d'une cave, une première à Saintes

Si pour une ville comme Saintes, importante cité gallo-romaine dès le Ier siècle, cette découverte n'est pas exceptionnelle, en revanche, pour la première fois, une cave d'une grande dimension a été dégagée par les archéologues, avec ses marches d’accès et sa porte. 

Le puits d'époque - plus d’une centaine de puits romains ont été identifiés à Saintes depuis le XIXe siècle - présent sur le site a été passé au peigne fin : végétaux tassés, feuilles encore vertes, fragments de noisettes, de noix, des pommes de pin entières, ou encore du cuir, les scientifiques sont tombés sur ce genre d'objet en excellent état de conservation. 
Des boules en bois ont été retrouvées au fond du puits.
Des boules en bois ont été retrouvées au fond du puits. © J-Ph. Baigl/Inrap
Leur analyse, et celle des parasites, des insectes et des pollens retrouvés pourront permettre de comprendre quelles activités (élevage, tissage,...) se déroulaient autour du site. La poursuite de la fouille, qui n'est pas terminée, devrait permettre de connaître plus précisement l'histoire du lieu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine