• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'actrice et réalisatrice Ovidie alerte la population sur l'accès des mineurs à la pornographie

Ovidie lors du 41e festival de la bande-dessinée à Angoulême en 2014. / © Fabien Cottereau/PHOTOPQR/SUD OUEST
Ovidie lors du 41e festival de la bande-dessinée à Angoulême en 2014. / © Fabien Cottereau/PHOTOPQR/SUD OUEST

Connue comme actrice, réalisatrice ou encore productrice, Ovidie se place désormais en position de lanceuse d'alerte. Dans son livre "À un clic du pire : la protection des mineurs à l'épreuve d'Internet", elle dénonce les sites pornographiques en accès libre et gratuit, même pour les mineurs.

Par Yleanna Robert

Un kiosquier risque trois ans de prison s'il ne dispose pas ses magazines à caractère pornographique en hauteur mais les sites de streaming qui diffusent en continu ce genre de contenus ne risquent rien", s'indigne Ovidie, réalisatrice installée en Charente. Avec son livre À un clic du pire : la protection des mineurs à l'épreuve d'Internet, sorti le 23 février 2018 aux éditions Anne Carrière, elle alerte l'opinion publique sur l'accès des mineurs à des contenus pornographiques sur Internet.

Selon Statista, site de statistiques et d'études de marché, l'âge du premier visionnage pornographique sur un site Internet chez les adolescents en France en 2017 est de 13 ans pour les garçons et 14 ans pour les filles. Pourtant, selon l'article 227-24 du Code pénal français : 

Le fait [...] de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère [...] pornographique [...] est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur.

L'ancienne actrice pornographique dénonce le fait que ces sites de streaming pornographique existent depuis plus de dix ans et qu'ils agissent en toute impunité. "Je ne souhaite pas la censure mais la pornographie est un spectacle pour adultes et il faut que ça reste comme ça", affirme-t-elle. 

Interview : Ovidie réagit sur l'accessibilité des contenus pornographiques
L'interview d'Ovidie, réalisatrice, par Laïd Berritane.


Elle indique également qu'aujourd'hui "95% de la consommation pornographique passe par les sites de streaming". Il est donc d'autant plus important de protéger les mineurs de ces scènes. "Ce qui est inédit c'est que ce sont des personnes du milieu du porno, des producteurs ou des actrices X, qui disent que ce n'est pas normal que des enfants puissent regarder ce genre de contenu", ajoute Ovidie. 

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus