En Charente comme ailleurs, les métiers de l'automobile peinent à recruter

Le lycée professionnel Jean-Albert Grégoire de Soyaux en Charente a ouvert ses portes à des collégiens pour leur faire connaitre les formations dans le secteur de l'automobile. Un secteur qui peine à recruter, il manquerait 300 mécaniciens auto en Charente.

Portes ouvertes au lycée Jean-Albert Grégoire de Soyaux en Charente
Portes ouvertes au lycée Jean-Albert Grégoire de Soyaux en Charente © Cécile Landais Francetv
Ce sont les élèves de première ou de terminale qui ont assuré l'accueil des collégiens. Pour cette opération portes-ouvertes au lycée technique Jean-Albert Grégoire de Soyaux en Charente, les échanges se sont déroulés entre jeunes.

Le but était de leur faire découvrir les formations et de les inciter à choisir cette filière. D'autant qu'elle a besoin de main-d'oeuvre, mais elle n'arrive pas à recruter de jeunes diplômés.
Dans le seul département de la Charente par exemple, il manquerait 300 mécaniciens automobile. Et parfois les garages ne peuvent augmenter leur activité faute de mécaniciens.

Reportage de Cécile Bonté-Baratciart, Cécile Landais et Philippe Ritaine. Intervenants : Gwendal Mahé, élève de 3ème. Thomas Maingard, élève de première. Benoît Migeon, Directeur général d'une société de pièces mécaniques. Damien Eydelie, directeur d'une concession automobile.
En Charente comme ailleurs, les métiers de l'automobile peinent à recruter
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société automobile économie emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter