"Croc-Blanc" : la patte des studios d'animation d'Angoulême

Film d'animation réalisé en images de synthèse, "Croc-Blanc" sort ce 28 mars sur les écrans. Il a été produit et fabriqué en partie dans trois studios d'Angoulême. La motion capture a été réalisée par Solidanim. 

© FTV
Ce mercredi 28 mars , "Croc-Blanc", adapté du roman de Jack London, sort sur tous les écrans de l'Hexagone. Réalisé entièrement en images de synthèse, il a été en partie fabriqué dans trois studios charentais : Toonkit, Superprod et Solidanim.

C'est ce dernier qui a réalisé les personnages à partir de la technique du motion capture, traduisez "captation du mouvement". En clair, tous les personnages - y compris le chien - ont été créés grâce à des acteurs jouant leurs scènes sur fond vert et équipés de capteurs.
Sur le plateau de tournage, un comédien filmé en "motion capture"
Sur le plateau de tournage, un comédien filmé en "motion capture" © B. Pillet, FTV
Solidanim est l'un des rares studios en France à utiliser cette technique. "Cela nous permet de saisir la morphologie du comédien" explique Jean-François Szlapka, le directeur général de Solidanim.

Tout est mesuré pour donner le plus de réalisme possible aux personnages : "la longueur exacte des bras, des jambes et la position des articulations".

Teaser from ToonKit on Vimeo.

Avec cette nouvelle production made in Charente, Angoulême s'affirme - s'il en était besoin - comme cité de l'image. La ville compte pas moins d'une centaine de structures spécialisées.

Référence dans ce domaine, la ville a également vu naître des films très remarqués dernièrement comme "Ma vie de courgette" ou "La tortue rouge". 

Estimé à quelque 24 millions d'euros, le poids économique du secteur est loin d'être négligeable pour la ville : "Angoulême est devenu un lieu naturel pour la production d'animation en France" estime Fréderic Cros, directeur de Magelis, pôle image d'Angoulême

Reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Jennifer Russeil (intervenants : Jean-François Szlapka, directeur général de Solidanim ; Lorine Bernardelli, opératrice "motion capture" ; Fréderic Cros, directeur de Magelis, pôle image d'Angoulême) 

"Croc-Blanc", la patte charentaise


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture loisirs sorties et loisirs