Hermès annonce l'implantation d'un deuxième atelier de maroquinerie en Charente en 2025 avec 250 emplois à la clé

Publié le Mis à jour le
Écrit par VP

Dix ans après l'ouverture d’un premier atelier de maroquinerie à Montbron en Charente, c’est à l’Isle d’Espagnac que la maison de luxe annonce l'implantation d'une seconde manufacture en Charente d'ici 2025 avec 250 emplois à la clef.

Le groupe Hermès annonce qu'il ouvrira un tout nouvel atelier de maroquinerie en 2025 à l'Isle d'Espagnac en Charente. Ce sera le 23 ème atelier de production de cette référence du savoir-faire français dans la maroquinerie de luxe.

C'est un terrain vague situé sur les hauteurs de L'Isle d'Espagnac qui vient d'être vendu au groupe Hermès par l'agglomération du Grand Angoulême. C'est sur cette  parcelle de 4 hectares que sera implanté un atelier de 6000 M2.

"Là en étant sur le site, on a vu tout de suite que l'équipe d'Hermès avait les yeux qui brillaient, l'aspect paysager du site et sa proximité avec les transports en commun leur a plu", souligne Yannick, directeur du Développement économique au Grand Angoulême.

Le groupe Hermès qui compte déjà 52 manufactures en France avait déjà choisi de s'installer en terres charentaises il y a 10 ans, en ouvrant un atelier à Montbron.

250 emplois annoncés 

Les élus de Charente espèrent que la création de ce site aura des retombées économiques sur l'agglomération. 

"C'est quand même 250 emplois créés à trente minutes d'autres ateliers qu'Hermès possède déjà en Charente ou à proximité en Dordogne. La Charente renforce sa position chez Hermès, c'est positif pour l'emploi du territoire", estime Xavier Bonnefont Président de l'agglo Grand Angoulême.

"Ce serait la cerise sur le gâteau pour l'Isle d'Espagnac car il y a un potentiel mais c'est vrai que ça peut nous apporter un plus", se réjouit Yolande Delage Gérante du bureau de tabac.

Le groupe Hermès qui emploie plus de 10 000 en France, a également annoncé l'ouverture d'un atelier à Loupes en Gironde à l'horizon 2026.