Mobilisation à l’école d’Exideuil-sur-Vienne pour demander l'ouverture d'une cinquième classe

Les parents d’élève d’Exideuil-sur-Vienne bloquent l'école pour dénoncer la surcharge des quatre classes et réclament l’ouverture d’une cinquième.

© FTV, Christophe Guinot
Les parents d'élèves et les enseignants d’Exideuil-sur-Vienne se sont mobilisés ce mardi matin pour réclamer l'ouverture d'une cinquième classe fermée en 2006.
"Non aux classes surchargées. On n’est pas des sardines." Ces slogans figuraient sur des pancartes exhibées devant l'école par les manifestants.
"La maîtresse fait de son mieux mais elle passe moins de temps par élève et ça se ressent sur le travail"assurait ce matin l'une des mamans qui a pris part à ce mouvement de protestation. 

30 élèves par classe

Dans cette école, il y a une trentaine d'élèves par classe alors que le ministère de l'éducation nationale impose un maximum de 24.
La mairie a trouvé une solution temporaire en créant une cinquième classe pour délester les autres.

Cette classe est la 5e classe scindée en deux, grande section, CP, cela fait plusieurs années que nous réclamons mais cette année, nous sommes vraiment en sureffectif.

Jean-François Duvergne, maire d'Éxideuil-sur-Vienne.



Reportage de Bruno Pillet et Christophe Guinot à Éxideuil-sur-Vienne :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société manifestation économie social