Orages de grêle : l'est de La Rochefoucauld sinistré

Dans cette maison à Vilhonneur, les grêlons ont transformé le toit en gruyère. / © C. Landais, F3 Poitou-Charentes
Dans cette maison à Vilhonneur, les grêlons ont transformé le toit en gruyère. / © C. Landais, F3 Poitou-Charentes

Dans plusieurs communes situées à l'est de la Rochefoucauld, les dégâts sont très impressionnants. Les grêlons qui se sont abattus hier après-midi ont endommagé plus de 800 maisons. Page spéciale dans notre édition ce soir. 

Par E. Gérard / J. Debœuf

Au lendemain de l'orage exceptionnellement violent qui a frappé plusieurs communes de Charente, l'heure est à l'évaluation des dégâts. Dans les secteurs de Chabanais notamment, mais aussi autour de la Rochefoucauld où les grêlons ont endommagé quelque 800 habitations indiquait hier soir la préfecture du département. Le bilan est depuis passé à un millier de maisons touchées. 
Particulièrement touchées, les communes de Saint-Sornin, Chazelle, Rancogne, Saint-Germain-de-Montbron et Vilhonneur où notre équipe sur place a rencontré des habitants sous le choc.

Dans certaines maisons, les plafonds ont cédé sous le poids des grêlons qui ont transformé les toits en gruyère. "Mes enfants ont perdu leurs jouets, leurs vêtements, tout. Je n'ai plus rien" explique une habitante en larmes. 
 
Orages de grêle : l'est de la Charente sinistré (titré)
Reportage de Jérôme Deboeuf, Cécile Landais et Carine Grivet ; Intervenants : Pierre N'Gahane (Préfet de la Charente) et Michael Canit (maire de Saint-Sornin)
 

Renforts de pompiers 

Pour venir en aide à la population, près de 200 pompiers ont été mobilisés ; des renforts de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Gironde sont également arrivés sur place où une cellule de crise a été activée.

Considérant l'ampleur exceptionnelle des dégâts, une unité spéciale de la sécurité civile venue de Nogent-le-Rotrou a également été dépêchée ; elle a pris la direction du secteur de Chabanais. 
 

Réparations d'urgence 

Dès hier soir, la solidarité s'est mise en place à l'image de la coopérative agricole Océalia qui a entrepris de distribuer des bâches neuves pour protéger l'intérieur des maisons touchées. Ce matin, les professionnels se sont mis au travail pour entreprendre les travaux de réparation. 
le plus gros du travail concerne la réparation des toits. / © J. Debœuf, F3 Poitou-Charentes
le plus gros du travail concerne la réparation des toits. / © J. Debœuf, F3 Poitou-Charentes
Certains habitants ont souhaité procéder eux-mêmes aux réparations d'urgence ; des manœuvres qui ont parfois occasionné des blessures. 

"Nous avons plus de blessés maintenant que durant l'épisode" déplorait hier soir le préfet du département, Pierre N'Gahane. 
 

"Tout perdu" 

À Saint-Sornin, le complexe sportif a été transformé la nuit dernière en lieu de refuge pour ceux qui n'ont pu se reloger dans la famille ou chez des amis.

L'armée a mis une cinquantaine de lits à disposition de la commune pour accueillir ceux qui ont tout perdu "aussi bien leur voiture que leur maison", explique le maire de la commune, Michael Canit. 
 
Les dégâts sont importants comme le montrent ces images tournées par ce drone (Aerial Pictures Drones Charentes).
 
Orages de grêle : l'est de la Charente sinistré

  
 

Sur le même sujet

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus