Charente : devenez propriétaire “Châtelain-Farmer” du château de Vibrac

Château de Vibrac / © Dartagnans
Château de Vibrac / © Dartagnans

La startup française Dartagnans et l'association Adopte un Château invitent les internautes à acheter une partie du château de Vibrac (Charente), au cœur du grand Cognac. Dès 50 euros, vous pouvez devenir actionnaire de la société propriétaire du château de Vibrac.

Par Lionel Gonzalez

A ce jour, plus de 202.800 euros ont été collectés pour la sauvegarde du château de Vibrac. Cela a permis de passer le palier n°2 et d'atteindre le palier n°3. C'est-à-dire que la réalisation d'une étude architecturale pourra débuter. Un concours international d'architecture a d'ailleurs été lancé dans le cadre de l'aménagement de la ruine. Mais ce château ne sera pas reconstruit à l'identique. Quentin Violier, l'un des associés de Dartagnans explique que la ruine sera "cristallisée et qu'il y aura la création de nouveaux espaces avec des matériaux comme le bois, le verre, le béton… ". Il ajoute que, "dès le printemps, des expertises, une modélisation 3D et des travaux de déblaiement et de sécurisation des lieux seront programmés.

Le palier n°1, a permis l'achat du château et de son terrain, d'une valeur de 100.000 euros. Au total, 10 paliers permettront de faire vivre cette renaissance.
L'étape du palier n°4 (320.000 euros) permettra la création d'un potager en permaculture. Vous pourrez-même posséder une parcelle du domaine cultivé, à votre nom, dès l'achat d'une part. La prochaine étape est la phase 2 avec la construction de scrustures d'accueil pour le public et les bénévoles.

J'ai donné car je suis un fervent amateur des châteaux, surtout que celui-là est dans ma région d'origine. J'vais déjà donné pour les châteaux de la Mothe Chandeniers dans la Vienne en 2017 et l'Ebaupinay dans les Deux-Sèvres. En plus, l'Etat n'a plus assez de budget pour aider à l'entretien des monuments.
- Eric, Saint Savinien (Charente-Maritime)

Mais ce projet est bien plus ambitieux. Il inclut la construction de structures d'accueil pour le public et les bénévoles, l'installation de serres pour le potager. Au-delà de la phase 3 (il faudra alors dépasser 715.000 euros), le projet indique la construction de modules d'hébergement éco-responsables.

Le coût global du projet s'élève tout de même à 1.240.000 euros. Il aura alors atteind la phase 4 (palier n°10). A ce stade, une serre enterrée pourrait voir le jour.

J'ai trouvé l'idée séduisante. De plus, le plan marketing de cette opération est bien ficelé. Cela crée aussi de l'engagement et permet de regrouper d'autres personnes sensibles à la sauvegarde du patrimoine. Déjà au moyen âge, le concept de co-seigneur existait.
- Michaël, Anvers (Belgique)

En savoir plus sur le projet Dartagnans
 
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans
Château de Vibrac (Charente) / © Dartagnans

L'achat collectif est un concept qui a déjà permis aux citoyens d'acheter et de sauver deux châteaux en péril, celui de la Mothe Chandeniers dans la Vienne en 2017 et l'Ebaupinay dans les Deux-Sèvres en 2018. Cette organisation permet de sauver un monument à l'abandon grâce à la constitution d'une société par action simplifié (SAS).

Voir le reportage que nous avions consacré au château de l'Ebaupinay dans les Deux-Sèvres


► A lire aussi : Patrimoine : un château fort à sauver dans les Deux-Sèvres (francetvinfo.fr)


Trois projets de sauvegarde en Poitou-Charentes

Réseau Dartagnans - achat collectif château / © dartagnans.fr
Réseau Dartagnans - achat collectif château / © dartagnans.fr
 

Voir à quoi ressemble le domaine de Vibrac


CARTE. Où se situe exactement ce château ?


Même CNN s'interrese à cette sauvegarde collective

Sur le même sujet

Les + Lus