Cet article date de plus de 6 ans

Paul François contre Monsanto : procès en appel aujourd'hui à Lyon

L'agriculteur charentais Paul François a fait condamner le groupe Monsanto en première instance par un jugement du 13 février 2012. La firme a fait appel du jugement, et l'affaire passe devant la Cour d'Appel de Lyon ce jeudi 28 Mai prochain à 13h30.

Les faits :

Paul François est devenu agriculteur en travaillant dès l'âge de 14 ans dans la ferme de ses parents. En 1987, il s'est installé et a débuté avec 30 hectares. Il en gère aujourd'hui 400 avec son associé. En 2004 il inhale accidentellement des vapeurs d'un herbicide de Monsanto, le "Lasso", retiré du marché depuis 2007. Cette intoxication aiguë nécessitera 5 mois d'hospitalisation et 9 mois d'absence sur son exploitation. A l’heure actuelle, Paul François se dit victime de problèmes neurologiques et immunitaires.

Un long combat de 10 ans : 

En 2005, Paul François demande la reconnaissance de son état de santé en maladie professionnelle, qu'il obtiendra après 5 ans de procédure. Il lance au cours de la même période une procédure en responsabilité contre Monsanto qu'il remporte en première instance, par un jugement du 13 février 2012. La firme a fait appel du jugement et la Cour d'Appel de Lyon se penchera sur ce dossier ce jeudi 28 Mai.

Une association pour les professionnels victimes de pesticides :

Paul François mène de front son combat, son exploitation agricole, et de nombreuses interventions devant divers publics, au-delà même des frontières françaises. Il a créé l'association Phyto-Victimes soutenue par la Région Poitou-Charentes, le Département de la Charente, et le Ministère de l’Écologie du Développement Durable et de l’Énergie. Il en est le président et souhaite que son combat participe à la défense des victimes des pesticides.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice environnement société agriculture