• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Commerce : peut-on sauver les boutiques de centre-ville ? [REVOIR L'EMISSION]

Photo d'illustration / © MaxPPP
Photo d'illustration / © MaxPPP

Le Limousin n’échappe pas au phénomène des vitrines vides. Ces rues qui semblent délaissées.
Les causes sont multiples, internet, le développement des zones commerciales ...
Quel avenir pour les centres-villes et leurs commerces ? On en parle dans Dimanche en Politique sur F3 Limousin.

Par Louis Roussel

Sans commerces, la ville n'existe pas. C'est par cette affirmation que débute le livre "Comment la France a tué ses villes" du journaliste Olivier Razemon (éditions Rue de l'échiquier). Un ouvrage qui fait référence pour évoquer la question de l'avenir du petit commerce dans les villes moyennes.

Commerces en crise, centres-villes dévitalisés par endroit, le Limousin n'échappe pas au phénomène qui frappe tout l'hexagone.
Depuis en plus de communes font appel à des spécialistes pour redynamiser le rues commerçantes. 

Le reportage

A Bellac en Haute-Vienne, un manager est arrivé à l'été 2017 et s'est déjà bien intégré et  commence à poser ses jalons C'est ce que la mairie et l'association des commerçants attendent de lui. 
Un jour avec un manager de centre-ville
On le sait, en France, de nombreux centres- villes se sont dévitalisés, beaucoup de commerces ont fermé. La faute à plusieurs facteurs: le développement des gros commerces en zone périphérique, les achats sur internet, ou bien... la desserte routière qui n'est pas au top... A Guéret, à Limoges, et depuis peu à Bellac, les villes font des efforts et cherchent des solutions, en embauchant un nouveau type de personnel : le manager de centre-ville. Exemple à Bellac •Corine Hourcade-Hatte, maire de Bellac •Olivier Berniolles, manager de centre-ville à Bellac •Pierre Martin Président association des commerçants et artisans Haut-Limousin Marche  - Céciles Descubes & André Abalo & Bastien Boulesteix


L'émission

Dimanche 5 novembre 2017, une question est à l'ordre du jour de Dimanche en Politique : peut-on sauver les boutiques de proximité ?

Louis Roussel reçoit cinq invités: 
  • Angélique ANFIF : coiffeuse à Couzeix
  • Jérôme BRUN : boucher charcutier traiteur à Couzeix, Rochechouart et Saint-Laurent sur Gorre
  • Marine TOUPINIER : chargée de mission revitalisation du centre-bourg à La Souterraine 
  • Franck PEYRET : élu chargé du commerce et de l'artisanat à la ville de Brive.
  • Jean-Baptiste DAIGUEPERCE : Fondateur de la start-up « Kokorikoo ». 


 

Sur le même sujet

Intervention du Procureur de la République de Mont-de-Marsan

Les + Lus