Les conséquences de la tempête Fabien en Limousin

Des chutes d’arbres, 109km/h pour la pointe la plus forte de vent enregistrée, à Peyrelevade en Corrèze, et quelques 6400 foyers privés d’électricité au plus fort de la nuit : la tempête Fabien a relativement épargné le Limousin.
 

Des chutes d'arbres ont provoqué des coupures de courant (Archive).
Des chutes d'arbres ont provoqué des coupures de courant (Archive). © Noëlle Vaille/France 3 Limousin
C’est principalement en Creuse et en Corrèze que la tempête Fabien s’est faîte le plus sentir en Limousin.
Mais, comparée à certains départements limitrophes, notre région a été relativement épargnée par le phénomène.

Bien sûr, les chutes d’arbres ont été nombreuses, nécessitant çà et là autant d’interventions.
Quelques toitures ont également eut besoin d’opérations de bâchages, principalement en Corrèze.
Mais, le plus symbolique, le nombre de foyers privés d’électricité.
Au plus fort de la nuit, on en a compté jusqu’à 6 400 en Limousin, un chiffre ramené à 2860 clients dans la matinée (1243 en Corrèze, 818 en Haute-Vienne et 799 sur la Creuse).

Et cela, grâce à l’intervention des équipes d’Énedis, mobilisées avant même le début du coup de vent.
C’est en effet une des conséquences la tempête de 1999.
Parallèlement, depuis 20 ans, une campagne de modernisation et d'enfouissement des réseaux a été mise en place.
Les conséquences de la tempête Fabien en Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo climat environnement