Coronavirus : plan blanc déclenché dans tous les établissements de santé de Nouvelle-Aquitaine

L'agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine annonce que le plan blanc est déclenché, ce 10 août, dans tous les établissements de santé de Nouvelle-Aquitaine.

Pour éviter la saturation du système hospitalier alors que le covid-19 circule "très activement" en Nouvelle-Aquitaine, l'ARS annonce le déclenchement du plan pour tous les établissements de santé de la région. 

Une mesure adoptée "afin d’anticiper et de pouvoir armer un nombre de lits suffisant pour absorber les nouvelles hospitalisations qui interviendront dans les prochains jours". 

595 patients covid-19 hospitalisés en Nouvelle-Aquitaine 

Au 9 août, 595 patients sont hospitalisés pour covid-19 dans la région, dont 122 en services de soins critiques note l'ARS. Soit en une semaine, 107 patients hospitalisés en plus, et 45 patients pris en charge en services de soins critiques de plus que la semaine précédente. 

Comme le taux d'incidence reste élevé (198,9/100 000 habitants), l'augmentation du nombre de personnes hospitalisées devrait se poursuivre dans les semaines à venir, "l’impact de ces taux d’incidence élevés ayant un retentissement 2 à 3 semaines après sur les hospitalisations."

C'est sur le littoral que le taux d'incidence est le plus élevé, avec 284,8 cas pour 100.000 habitants en Gironde, 280,8 cas pour 100.000 habitants, en Pyrénées-Atlantiques, 220,4 cas pour 100.000 pour les Landes, et 213,9 cas pour 100.000 habitants en Charente-Maritime

→ Ecoutez les précisions de Benoit Elleboode, directeur général de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine : 

Plan blanc : les précisions de Benoît Elleboode, Directeur général ARS Nouvelle-Aquitaine

Organiser les déprogrammations 

Conséquence du déclenchement du plan blanc (niveau 2) : les établissements de santé doivent "organiser les déprogrammations nécessaires" pour prendre en charge les patients covid-19, et renforcer les établissements qui auraient besoin de plus de personnel. 

"Les déprogrammations font l’objet d’une décision collégiale de la communauté médicale et d’une réévaluation régulière du patient pour éviter toutes  pertes de chance. Le patient bénéficie d’emblée d’une nouvelle date de prise en charge" souligne l'ARS. La situation sera réévaluée tous les 15 jours. 

La Nouvelle-Aquitaine est la 4e région à appliquer cette mesure après La Corse, Paca et l'Occitanie. 

→ Reportage : plan blanc, quelles conséquences au CHU Pellegrin à Bordeaux ? 

durée de la vidéo: 01 min 31
Plan blanc : quelles conséquences pour le CHU Pellegrin à Bordeaux ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société