Corrèze : le jazz sur le devant de la scène avec le festival "Du bleu en hiver"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Blanloeil

Le festival jazz corrézien "Du bleu en hiver" fait son retour. Du 20 au 30 janvier 2022, il accueille une dizaine de groupes français et internationaux.

 L’an dernier, le festival Du bleu en hiver n’avait pas pu avoir lieu à sa saison de prédilection. Le contexte sanitaire l’avait reporté au début de l’été, du 29 juin au 6 juillet 2021. Cette année, l’équipe peut maintenir son festival. Sous le givre de 2022, elle entend bien réchauffer le thermomètre à coups de trompette, de contrebasse et d’improvisations.

On n’est pas très loin de l’ancienne édition mais on a travaillé d’arrache-pied à un retour en hiver. On l’a voulu ainsi parce que c’est une période où il y a moins d’offres culturelles. C’est important, pour les gens qui vivent ici, qu’il puisse y avoir des propositions toute l’année.

Dominique Grador, présidente du festival « Du bleu en Hiver ».  

 Le festival s’adresse à tous, aux amoureux du jazz, aux néophytes, aux adultes, aux enfants. Pour cette 17eme édition, Du bleu en hiver sera à l’Empreinte de Tulle, de Brive, au Pôle national Cirque de Boulazac, au marché de Tulle, aux Lendemains qui chantent, ou encore au Centre social Raoul Dautry de Brive.  

Le jazz sous toutes ses coutures  

L’édition 2022 accueille une dizaine de groupes, des locaux, des nationaux et des internationaux avec des pointures venues cette année des Etats-Unis, du Mali ou encore de Pologne.  

Le festival s’ouvre sur la scène de l’Empreinte à Brive. Nainy Diabaté et Eve Risser sont attendues pour un duo piano/voix métissé. Déjà accueillies par l’Empreinte il y a quelques mois, les deux femmes ont laissé le souvenir d’artistes très généreuses sur scène.

Le 27 janvier, le batteur américain Ches Smith débarque à Brive. Une quasi exclusivité puisque ce musicien de renom joue la première de ses trois dates françaises en Corrèze. Avec son groupe We all break, dans leur album Path of Seven Colors, sorti le 11 juin 2021, les huit musiciens mêlent un jazz contemporain à une musique vaudou haïtienne. Une symbiose à ne pas manquer.

Du bleu en hiver veut s’adresser aux grands comme aux petits alors il propose un concert accessible dès 2 ans. Intitulé Variations Tempus #1 et #3, Aurélie Maisonneuve propose, le mardi 26 janvier 2022 à Tulle, un parcours subtil autour des percussions, des pierres sonores et des cloches.  

Deux soirées auront lieu aux Lendemains qui chantent à Tulle, l’une avec une jeune formation Emile Londonien, l’autre avec le groupe Bumcello, dont le talentueux violoncelliste Vincent Ségal fait partie. Ce sont deux événements emblématiques puisque les salles de musiques actuelles sont celles qui souffrent le plus en cette période de covid, explique Dominique Grador. Leurs contraintes sont plus problématiques car ce sont des lieux où habituellement on y écoute la musique debout. Pour ces deux concerts, la salle sera réorganisée pour qu’ils puissent se dérouler assis. 

Deux rendez-vous informels et gratuits se tiendront sur les marchés de Tulle et Brive les samedis, avec le groupe Le très petit grand orchestre. Un duo clarinette et saxo… envoûtant.  

Outre les concerts, des ateliers pour les adolescents et les adultes se tiendront au centre social Raoul Dautry à Brive. Sur plusieurs jours, les participants pourront apprendre à écrire et à chanter leurs propres morceaux encadrés par des artistes.    

10 concerts gratuits, 10 concerts payants

 Malgré les conditions sanitaires complexes : pass vaccinal, masques, concerts assis, Du bleu en Hiver se tiendra bel et bien.  

On ne néglige aucune occasion de vivre. Ça vaut pour tous les lieux culturels. On veut en profiter d’autant que cela nous a été interdit. Y a un enjeu à renouer avec la musique et avec les gens.  

Aujourd’hui, le public semble encore frileux à réserver leurs places mais la présidente reste confiante. Si les gens ont plus de mal à prévoir à l’avance, ils ont selon elle, retrouver leurs marques dans les salles de spectacle.

J’espère que l’envie est toujours là parce que c’est inestimable de pouvoir accéder à la culture avec d’autres.

Dominique Grador, Présidente du festival "Du bleu en Hiver"

Inestimable et très abordable. Comptez 50 euros pour un pass qui permet d’assister à tous les concerts, 30 euros pour trois concerts de la programmation. 

Par ces temps de froidure, pas seulement climatique, soyons jazz pour nous sentir libres et nous émouvoir de belles choses.

Dominique Grador Présidente de l'association "Du Bleu en Hiver "

 Au total, Du bleu en hiver cette année propose une vingtaine de concerts gratuits et payants. Le programme reste consultable via ce lien : https://dubleuenhiver.fr/ car les conditions sanitaires pourraient engendrer des mises à jour.