INSOLITE. Un parieur gagne 283.106 euros au PMU, mais sa banque refuse le chèque !

Le 15 février 2024 à Brive, un parieur chevronné avait empoché plus de 280 000 euros au PMU. Problème, lors de l'encaissement sa banque avait refusé le chèque ! Retour sur cette histoire publiée pour la première fois le 18 février 2024.

Le 15 février en début d'après-midi, Florent Thibaudeau a fermé son bar PMU pour partir en rendez-vous avec son comptable. C'est alors qu'il a reçu un coup de fil assez inattendu. La direction parisienne du PMU lui a fait savoir qu'un important ticket gagnant avait été validé dans son établissement.

Le client a enregistré son pari à 13h55, cinq minutes avant la fermeture. C'est un habitué du bar "le Calumet". Il a misé sur une course qui s'est courue à Cagnes-sur-Mer et empoche la coquette somme de 283 106 euros.

Une somme qui fait rêver

Visiblement, l'heureux gagnant ne joue pas au hasard. Il semble être un spécialiste. Évidemment, il ne souhaite pas que l'on révèle son identité.

Au bar "Le Calumet", les clients devisent devant leur demi de bière : "les records c’est fait pour tomber hein ! C'est ça maintenant, on attend le prochain !"

Déjà, je pense que je m’achèterais une maison et je partirais un petit week-end tranquille, un gros week-end, ouais, un gros week-end ! J’achèterais peut-être un peu d’immobilier pour faire fructifier ça.

Un client du bar le calumet

Une banque qui n'accepte pas les chèques !

Seul le patron du "Calumet" connait l'identité du gagnant. Il l'a recroisé depuis le 15 février. Ce dernier lui a expliqué qu'il avait eu beaucoup de mal à encaisser ses gains, sa banque n'acceptant pas les chèques. Le PMU a dû lui faire un virement.

Une chose est sûre, avec un compte aussi bien rempli, il n'aura pas de mal à trouver une banque beaucoup plus conciliante, qui lui permettra d'encaisser bien plus facilement son prochain gain… peut-être.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité