La plus importante saisie de cocaïne en Corrèze depuis plusieurs années

Publié le

La brigade de recherches de la gendarmerie de Corrèze a saisi un kilo de cocaïne à Brive. La dernière prise de cette importance remonte à plusieurs années dans le département.

Une saisie "importante", c'est ainsi que la qualifie le parquet de Brive, de mémoire de magistrat, le précédent "record' remonte à plus de 7 ans. Ce sont les gendarmes de la brigade recherche départementale qui ont mis la main sur ce kilo de cocaïne à l'issue d'une enquête entamée au début de cette année.

Les enquêteurs ont été alertés par un courrier anonyme mentionnant un trafic de stupéfiants. A partir de cette information, ils ont mis sur écoute des personnes soupçonnées d'être impliquées.

Cette semaine, mardi 31 mai, leurs investigations ont conduit à l'interpellation d'un suspect dans le quartier de Tujac, à Brive, et à la saisie d'un kilo de cocaïne. Des armes ont également été saisies, dont un fusil mitrailleur.

Un autre suspect a aussi été appréhendé, en Dordogne. Les forces de l'ordre ont saisi sur place de la cocaïne conditionnée en sachets prête à être vendue ainsi que 23 500 euros en espèces.

Les deux hommes ont été remis à la justice. Le tribunal de Brive les entendra ce vendredi 3 juin. 

La diffusion et la consommation de cocaïne sont en constante progression en France. Ce sont plus de 10 tonnes de cocaïne qui sont saisies en moyenne chaque année (10 883 kg). Avant les années 2000, la moyenne était inférieure à 2 tonnes par an (1 841 kg).

Ce stupéfiant est souvent associé un état d'esprit "festif", pourtant les dangers sont réels et encore largement méconnus. : "troubles neurologiques, cardiologiques ou vasculaires, respiratoires, psychiatriques, infectieux, dermatologiques, ORL, etc. "

Le site de prévention et d'information de l'Etat précise également que : "le risque de dépendance et les effets somatiques associés à la prise de cocaïne peuvent apparaître dès la première prise ou pour un usage même occasionnel".