Une marche pour témoigner du quotidien des personnes handicapées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou

Jean-Luc Rudeau, atteint de sclérose en plaques et de la maladie de Lyme, a entamé une marche de 375 kms entre la Charente et le Cantal pour dénoncer les difficultés que rencontrent les personnes en situation de handicap. Ce vendredi 2 novembre, il passait par la Corrèze.

Jean-Luc Rudeau est originaire de Charras, en Charente. C'est de là qu'il est parti ce jeudi 1er novembre pour une marche de 375 kms non stop qui doit le mener jusqu'à Saint-Flour dans le Cantal. 
70 heures de marche au total, sans dormir.
Un périple soutenu par l'APF (l'association des paralysés de France).

Cet ancien entrepreneur indépendant s'est lancé dans ce défi pour dénoncer les difficultés, notamment administratives et financières, que rencontrent au quotidien les personnes handicapées.
Atteint de la sclérose en plaques et de la maladie de Lyme, il ne peut plus travailler. Il s'est donc lancé corps et âme dans ce nouveau combat.
Dans son cas, la marche, et le sport en général, ont permis de contenir la paralysie sur la partie haute de son corps.

Hier, vendredi 2 novembre, Jean-Luc Rudeau a traversé une partie de la Corrèze : Brive où notre équipe l'a rencontré, puis Tulle et Argentat.
Il doit atteindre son objectif ce samedi à la mi-journée.
 
Une marche pour faire reconnaître les difficultés des personnes handicapées